Soundings

Défiler vers le bas

Sara Niemietz and Linda Taylor’s Superman, the Latin Alternative Music Conference, Taylor Soundcheck with Liv Slingerland, Vinyl Confessions with Maggie Baugh, and more.

Wonderwomen

Nous nous souvenons encore du set acoustique empreint d’émotion que Sara Niemietz (517e WHB Builder’s Edition) nous avait proposés (accompagnée du virtuose de la guitare Snuffy Walden) sur la scène Taylor du NAMM 2019. Quand l’actrice et compositrice-interprète, basée à Los Angeles, nous a contactés pour nous donner un aperçu de son nouvel album, nous étions tout ouïe.

Artiste aux multiples casquettes (elle s’est produite dans des pièces de théâtre, des téléfilms et au cinéma, et fait de nombreux livestreams), Sara est également très éclectique dans ses goûts musicaux et son répertoire stylistique. L’expressivité de sa gamme vocale lui permet d’explorer un vaste éventail de genres, notamment le rock, le jazz-pop, le blues, le R&B et la néo-soul. Elle couvre l’ensemble de ces styles avec les 14 chansons à la fois audacieuses et vulnérables de son album Superman.

L’opus est né d’une collaboration en période COVID entre Sara et Linda Taylor (guitariste/compositrice/productrice), connue pour sa grande expérience de la scène et du studio (Art Garfunkel, Edwin McCain, Don Was), ainsi que plus de 20 années dans des groupes dédiés à des émissions telles que Whose Line Is It Anyway? (programme américain d’improvisation télévisuelle).

Les deux artistes se sont rencontrées lors de ce qui allait s’avérer être le dernier concert de Sara en 2020 (en raison du confinement dû à la COVID) ; toutefois, l’alchimie musicale qui a instantanément découlé de ce contact a donné naissance à un échange d’idées qui s’est transformé en un partage effréné de fichiers audio de démonstration. De ces idées naquirent des chansons, Sara étant en charge de la production des voix, et Linda prenant la responsabilité des parties de guitare et d’autres instruments, ainsi que du mixage des enregistrements.

Sous peu, les deux comparses avaient une demi-douzaine de morceaux aboutis dont elles étaient satisfaites ; elles ont donc poursuivi sur leur lancée pour créer un album complet. Elles ont finalement enregistré et coproduit l’opus avec les artistes de session Daniel Pearson (basse), Ed Roth (claviers) et Léo Costa (batterie) à Burbank, Californie, dans les studios Horse Latitudes. Ces derniers appartiennent à Robby Kreiger, ancien guitariste des Doors.

Parmi les principales influences de leurs morceaux, Sara cite Sister Rosetta Tharpe, Janis Joplin, Brittany Howard, Kings of Leon (à leurs débuts) et D’Angelo. L’astuce, c’était de s’octroyer la liberté de suivre leurs goûts éclectiques, tout en façonnant leurs chansons en une expérience d’écoute qui serait cohérente en tant qu’album.

“Je me suis dit que tant que nous racontions la même histoire, les morceaux pouvaient constituer des chapitres du livre”, explique Sara. Les thèmes qui imprègnent l’album, ajoute-t-elle, sont les suivants : faire entendre sa voix, se débarrasser de son passé et trouver le super-héros qui se cache en nous.

Le morceau d’ouverture, « Locks », au style blues-pop dynamique, donne le ton : une renaissance sous le signe de la résilience, d’une émergence plus sage après une période d’adversité, d’une volonté d’adopter ce que l’avenir nous offre. Sara prend une profonde inspiration, semble s’éclaircir les idées, puis se lance dans un groove entraînant, chantant par la suite : So long since I / Since I felt this way / So long to the shadows of yesterday… (Cela fait si longtemps / Si longtemps que je n’ai pas ressenti ça / Adieu les ombres du passé…)

Bien que les morceaux arborent des couleurs musicales différentes, l’ensemble de l’album s’harmonise en un tout, chanson après chanson. Les arrangements pertinents de l’opus mettent en valeur les nuances vocales expressives de Sara, ainsi que les parties guitaristiques jouées par Linda, donnant lieu à des échanges mutuels et dynamiques.

“I Want You” est un morceau rock groovy porté par la voix brute et passionnée de Sara (avec un cri puissant à la fin). La ballade mélancolique « Lovely Lies » rend compte de la vulnérabilité dans une relation, alors que la voix sensuelle de Sara flotte au-dessus du rythme hispanique délicatement joué en picking par Linda sur une guitare à cordes nylon. L’atmosphère R&B paisible de « Come to Me » rappelle Allen Stone, colorée par les touches de wah-wah et de blues de Linda, avec encore plus de wah-wah sur le morceau funk-rock enjoué « Names ». Le morceau « Words », plus expérimental, s’aventure d’un fingerpicking acoustique à un rock indie atmosphérique, tandis que Sara lance une plainte éloquente sur des accords de puissance distordus. Le titre évoque un mariage vintage entre Grace Slick et Florence + the Machine. Le doux morceau final, « The Dimming », offre un atterrissage néo-soul en douceur qui se transforme en une coda placée sous le signe de l’improvisation.

En tant qu’auditeur·trice, nul doute que vous entendrez l’alchimie musicale indéniable entre Sara et Linda. Leur phrasé se complète magnifiquement bien, et dote chaque titre d’une personnalité dynamique. La franchise lyrique de Sara transmet diverses émotions qui contribuent à lier ensemble les chansons, comme des chapitres d’un livre, tandis que les compétences musicales polyvalentes de Linda (et du groupe) leur permettent de passer d’un genre à l’autre avec une facilité déconcertante.

Ces morceaux auraient-ils été composés sans la pause entraînée par la COVID ? Nous ne le saurons jamais ! Compte tenu du résultat, nous espérons que ces artistes collaboreront de nouveau ensemble à l’avenir.

Nouvelles des artistes

Notre équipe des relations artistes s’est affairée au développement d’un contenu vidéo exclusif présentant les artistes Taylor tous genres confondus. N’oubliez pas de consulter la rubrique Échos dans l’édition numérique de Wood&Steel pour visionner les prestations et les entretiens avec nos musiciens. Voici quelques-uns de leurs derniers plus grands succès.

Conférence sur la musique alternative latino-américaine

Du 6 au 9 juillet, Taylor a assisté à la Conférence sur la musique alternative latino-américaine (Latin Alternative Music Conference ; LAMC), qui s’est tenue à New York. Mieux connue sur le nom de « SXSW Conference for Latin Americans » (Conférence SXSW pour la musique latino-américaine »), la LAMC accueille des musiciens célèbres, des fans, des plateformes de contenu et des marques en lien avec la musique telles que Billboard, Warner Music, Amazon Music et Meta. Le contenu créé lors de l’événement touche plus de 25 millions de personnes dans le monde.

De notre côté, nous avons monté un salon vidéo où les musiciens pouvaient essayer des guitares, enregistrer des prestations et prendre des photos. Notre salon jouxtait celui de Meta, dont l’équipe tournait des reels pour les artistes. Nous leur avons fourni diverses guitares, qui ont ensuite été vues sur les plateformes Facebook et Instagram de Meta. Nous avons également participé à des showcases, des masterclasses et des événements hors-site organisés dans le cadre de la LAMC.

Taylor Soundcheck

Liv Slingerland (Olivia Rodrigo, Halsey), guitariste de session et artiste indie, s’est jointe à nous en juin pour tourner un épisode de Taylor Soundcheck, apparaissant avec sa partenaire sur scène, Caroline Kingsbury. Liv a joué ses morceaux originaux « It Might Be Time » et « Temporary Letdown », et a abordé ses influences ainsi que son inspiration musicale. Lors de ces prestations, Liv a joué sur une 514ce et une GT 811e.

Le guitariste de R&B Will Gittens et l’acteur récompensé aux Emmy Awards Rome Flynn étaient nos invités en août. Ils ont repris le tube classique « I Wanna Know », au départ écrit et enregistré par le chanteur de R&B Joe en 1999. Will joue sur sa 714ce palissandre/épicéa dans la vidéo, qui a déjà cumulé quelque 185 millions de vues sur YouTube.

Andy Hull, chanteur/guitariste de Manchester Orchestra, a fait une pause dans sa tournée acoustique solo pour jouer un set exclusif à la station Austin City Limits Radio avec sa toute dernière Taylor, la GT 811e. Andy adore sa nouvelle guitare, nous disant qu’« elle lui avait probablement offert l’expérience de jeu la plus confortable qu’il ait jamais connue au cours de 90 minutes dans une pièce silencieuse. » Son set intimiste regroupe notamment les morceaux “Angel Of Death”, “Telepath”, “The Gold” et “Bed Head”.

Présentation de Vinyl Confessions

Nous avons récemment lancé une nouvelle série vidéo en partenariat avec Denon, intitulée Vinyl Confessions. Dans ce cadre, les artistes Taylor parlent d’une chanson qui les a inspirés à poursuivre leur carrière dans la musique, puis jouent ce morceau. Lors de notre premier épisode, nous accueillons Maggie Baugh, compositrice-interprète country basée à Nashville, qui se remémore de l’impact du titre « Suds in a Bucket » de Sara Evans.

Back in Black

KT Tunstall, compositrice-interprète écossaise, se fait plaisir avec sa toute nouvelle Taylor personnalisée, une Grand Pacific palissandre/épicéa entièrement noire (variante de notre 717e Builder’s Edition) avec une plaque de protection dont le design a été basé sur ses idées créatives. La plaque de protection en ivoroïde vient s’enrouler autour des côtés grave et aigu de la rosace, et intègre un éclair en relief. Elle adore le concept final et a joué sur l’instrument lors de sa tournée cet été. Vous pouvez voir l’instrument dans le clip officiel de sa nouvelle chanson « Private Eyes », qui apparaîtra sur son prochain album Nut.

Artistes Taylor à Nashville…

Nous aimons soutenir la communauté musicale de Nashville. Taylor a récemment co-organisé un événement spécial dans les nouveaux bureaux du magazine American Songwriter, où l’artiste Taylor Ian Flanigan a joué pour les invités… Autumn Nicholas, artiste folk/Americana émergente, nous a rencontrés à Nashville, afin de tester des guitares pour sa future tournée, où elle assurera la première partie d’Amanda Shires. Elle est tombée amoureuse de la Grand Concert 332ceAmanda Sudano, du duo Johnnyswim, joue depuis peu sur une 314ce-N, qui apparaît dans le clip de sa chanson « Beautiful Dream », partagé sur InstagramJohn Oates, compositeur-interprète, a toujours aimé les sonorités et les sensations offertes par la GS Mini ; il n’est donc pas surprenant qu’il joue actuellement sur une GT 811eRyan Straw, guitariste de l’artiste country Kelsea Ballerini, a joué sur une 562ce pour la promotion du nouveau single de la chanteuse, “Heart First”.

… et dans le monde entier

Au Japon, l’artiste Taylor Suzune a récemment sorti un clip pour sa chanson « Life »… En Colombie, Santiago Cruz a présenté une vidéo pour son morceau « Porque Yo Te Quise » ; le clip a déjà recueilli près d’un million de vues… Au Mexique, Carla Morrison a démarré une autre partie de sa tournée El Renacimiento, où elle joue de sa guitare préférée : la GT 611e LTD. L’artiste portoricain Yett a signé un contrat de trois ans avec Warner Music et tournera bientôt aux États-Unis avec sa GS Mini-e Koa Plus.

Au Royaume-Uni, l’artiste Taylor Tom Gledhill a joué sur son AD17e Blacktop aux côtés des musiciens Zak Abel, Paloma Faith et Rag’n’Bone Man. Cat Burns, compositrice-interprète solo, sera en première partie d’Ed Sheeran lors d’une tournée à venir. Elle partira elle-même en tournée cette année. Elle a récemment fait une apparition dans l’émission Later… with Jools Holland pour interpréter sa chanson « Go » sur sa T5z. Le guitariste de session Aaron Forbes, musicien de plus en plus demandé au Royaume-Uni, accompagne Calum Scott en tournée après avoir joué aux côtés d’Ellie Goulding… Le groupe de rock indie de Matt Thomson, The Amazons, est en tournée en Europe. Matt joue sur une 517e Builder’s Edition, et le guitariste Chris Alderton joue sur une GT Urban Ash.

En Suède, le duo Smith & Thell est en tournée avec sa 517e Builder’s Edition et sa 322ce 12 frettes… Le musicien italien Daniele Mamarella est actuellement en tournée avec sa GT 811e, après avoir été classé parmi les trois meilleurs guitaristes acoustiques par le site Music Radar et le magazine UK Guitarist.

Consultez le guide Taylor des cadeaux de fin d’année 2022

Les vacances d’hiver approchant à grands pas, il est temps pour ceux d’entre nous qui ont des amis ou des proches amateurs de musique de commencer à songer au cadeau parfait. Le guide virtuel Taylor des cadeaux de fin d’année est l’outil parfait pour veiller à rendre heureux les musiciens qui partagent votre vie. Vous y trouverez toute une gamme de guitares, sélectionnées dans l’éventail de modèles Taylor et classées par prix ; ainsi, vous pourrez facilement trouver une nouvelle guitare pour cet·te ami·e ou cet être cher à la recherche de l’inspiration acoustique. Nous avons également sélectionné quelques accessoires indispensables, notamment de confortables sangles de guitare, des boîtes de médiators, des accordeurs numériques, des outils d’entretien de guitare, des articles élégants de prêt-à-porter Taylor et bien plus encore.

Rendez-vous sur taylorguitars.com/holiday-gift-guide ou scannez le code QR pour explorer le guide. N’oubliez pas que nous sommes toujours là pour vous aider à faire votre choix : n’hésitez pas à contacter notre service client si vous avez des questions.

Take a Listen to the Most Recent Playlist

Échos

Défiler vers le bas

Nouvelles des artistes, des Taylor dans leur milieu naturel, vidéos de prestations et bien plus encore.

Taylor vise l’or

Nous sommes toujours ravis de voir des guitares Taylor au grand air, en particulier dans des endroits complètement inattendus. Tel a été le cas lors des Jeux olympiques d’hiver de Pékin, où Justin Schoenefeld et quatre co-équipiers de l’équipe de ski freestyle des États-Unis ont posé avec leurs guitares GS Mini de Taylor, qu’ils avaient apportées pour jouer lors des temps creux entre les échauffements, les entraînements et le grand événement. Nous aimons à penser que les guitares leur ont porté chance : le trio constitué par Justin Schoenefeld, Ashley Caldwell et Chris Lillis a décroché les toutes premières médailles d’or lors de l’épreuve inaugurale de ski acrobatique par équipe mixte. Il s’agit de la première médaille des États-Unis en ski acrobatique depuis 2010, et de la première médaille d’or lors d’une telle épreuve depuis 1998. 

Dans la même veine, à la suite des Jeux olympiques, en mars, la skieuse maintes fois récompensée Mikaela Shiffrin a été couronnée du titre de championne toutes catégories lors de la Coupe du monde de ski alpin pour la saison 2021/2022. Pour célébrer sa victoire, Oakley lui a offert une Baby Taylor custom très sympa.

Original Grain feat. Urban Ash

Si vous suivez l’actualité de Taylor, vous devez avoir entendu parler de notre partenariat avec les horlogers d’Original Grain, une autre entreprise exceptionnelle de notre ville natale de San Diego. Original Grain crée de superbes montres qui intègrent divers bois à la beauté époustouflante, plusieurs d’entre eux étant fournis par Taylor. Les précédents modèles ont inclus des montres fabriquées à partir d’ébène d’Afrique de l’Ouest issue de notre scierie Crelicam au Cameroun, ainsi que d’autres articles arborant du koa hawaïen et du sapelli. Nous collaborons à nouveau avec nos amis dans le cadre d’une nouvelle offre sur le thème du développement durable : il s’agit d’une magnifique nouvelle montre équipée d’Urban Ash, le bois de lutherie à l’approvisionnement responsable provenant d’arbres abattus dans des municipalités, qui seraient autrement voués à finir en décharge.

Pour en savoir plus sur la collection Original Grain x Taylor Guitars, veuillez consulter le site de la boutique Original Grain.

Une famille heureuse

Billie Eilish et son frère FINNEAS sont actuellement en tournée mondiale 2022 pour présenter le dernier album de Billie, Happier Than Ever. Fin mars, le frère et la sœur ont reçu un Oscar lors des Academy Awards de cette année après avoir pris la tête de la catégorie « Meilleure chanson originale » pour leur titre « No Time to Die », morceau-phare du récent film éponyme de James Bond. Grâce à cette récompense, Billie Eilish est la plus jeune personne à avoir gagné trois prix prestigieux pour la même chanson (elle avait déjà reçu un Golden Globe et un GRAMMY cette année). C’est la première fois qu’un Oscar est décerné à quelqu’un né après l’an 2000. Les deux musiciens ont joué leur morceau au cours de la cérémonie des GRAMMY Awards en avril, FINNEAS l’interprétant sur sa 514ce. À la suite de ce tiercé gagnant de récompenses, Taylor a envoyé ses félicitations aux artistes sous la forme d’une AD17 Blacktop personnalisée. La guitare comporte un cache-truss rod spécialement conçu : il présente une incrustation arborant la statuette d’un Oscar et une plaque de protection dotée du logo du film de James Bond. Lors de la tournée, FINNEAS a principalement joué sur sa 514ce, tandis que Billie interprétait ses morceaux sur sa GTe Blacktop.

Stardust & Satellites et Smokey Joe

Steve Poltz, compositeur-interprète prolifique et délicieusement excentrique, légende de la scène musicale de San Diego et actuel résident de Nashville, a sorti Stardust & Satellites, son 14e album studio, en février. Le magazine Holler, spécialisé en musique country, a donné à l’opus la note de 8/10, le qualifiant comme suit : « un album plein d’énergie, souvent joyeux et ironiquement provocant ». Americana Highways s’est fait l’écho de l’enthousiasme de Holler, indiquant qu’« il suffit d’une chanson pour vous rappeler pour quelle raison [Poltz] est toujours actuellement l’un des compositeurs les plus spirituels de l’univers de la folk/de l’Americana ».

Si vous voulez avoir un aperçu des compétences narratives singulières (et hilarantes) de Steve, découvrez ici comment il a obtenu l’une de ses guitares Taylor la plus ancienne et la plus jouée, surnommée « Smokey Joe », dans notre série de vidéos Taylor Stories ci-dessous.

Un bijou de pureté

Le 13 avril, Jewel, compositrice-interprète récompensée ayant auparavant écrit avec Steve Poltz, a sorti son dernier album intitulé Freewheelin’ Woman. Lors d’interviews, Jewel a déclaré qu’elle désirait enregistrer un album qui représentait « exactement qui elle était à l’instant t, et à quel moment de sa vie elle se trouvait ». Les critiques ont reconnu les qualités intimistes et instantanées du nouvel album : American Songwriter l’a décrit comme « son opus le plus varié stylistiquement parlant, regroupant des influences folk, pop et R&B ». Spin a également chanté ses louanges, soulignant « les mélodies irrésistibles [de Jewel] et une voix qui n’a jamais été aussi pure, ni aussi puissante ».

All Wood and Led

Le compositeur-interprète de folk James Lee Stanley revient cette année avec une autre collection de reprises acoustiques de grands morceaux du rock classique. Enregistré avec Dan Navarro, l’album, intitulé All Wood and Led, comprend des réinterprétations de chansons de Led Zeppelin, comme vous aviez pu le deviner. Dans d’autres opus, James avait auparavant repris des groupes comme les Rollings Stones ou les Doors. Le San Diego Troubadour décrit le disque comme « une interprétation par les Byrds et Buffalo Springfield de Led Zep ». Avec des réinterprétations plus douces, entièrement repensées de classiques comme « Rock and Roll », « Stairway to Heaven », « Whole Lotta Love », « Dazed and Confused » et bien d’autres, les arrangements de James et Dan ainsi que les douces harmonies vocales viennent rendre un hommage unique à l’un des groupes de rock les plus légendaires au monde.

Observation de guitares Taylor dans leur milieu naturel

Yett, guitariste et compositeur-interprète portoricain, a récemment signé chez Warner Music. Il y lance sa carrière sur les chapeaux de roue grâce à son nouveau single, « Dicen que nada es para siempre » (Ils disent que rien ne dure toujours), ainsi qu’un clip inédit. Yett joue sur une GS Mini Koa pendant toute la durée de la vidéo.

Autres nouvelles d’artistes : Trace Adkins endosse le rôle principal dans Monarch, la nouvelle série de Fox TV, où il jouera sur sa guitare Taylor. Joy Clark, musicienneTaylor, a été aperçue avec sa 714ce lors de l’émission Jimmy Kimmel Live avec Allison Russel. Le groupe Barenaked Ladies et KT Tunstall ont fait leur tournée ensemble au Royaume-Uni, où ils ont joué à guichets fermés au Royal Albert Hall de Londres. Isaiah Sharkey est en tournée avec John Mayer et joue sur sa 912ce. Kat & Alex, le duo originaire de Miami mais résidant actuellement à Nashville, viennent enrichir le répertoire des artistes Taylor de leur mélange unique de country aux accents latinos. Jaco Caraco, nouvelle recrue Taylor, est un musicien de session très demandé établi à Los Angeles. Leader du groupe dans le Kelly Clarkson Show, il y a récemment joué sur une baryton Taylor pour accompagner la réinterprétation de « Vincent », le titre de Don McLean, par Kelly. Danny Rader, artiste Taylor, est en tournée avec Kenny Chesney, jouant sur sa 717 Builder’s Edition. Jonah Prill a joué sur sa 517 Builder’s Edition lors de l’émission The American Song Contest de la chaîne NBC. Rae Lynn jouera sur une 317 lors de ses dates d’été en première partie de Kane Brown. Les membres du groupe Dayseeker sont en tournée et jouent des sessions acoustiques VIP avant chaque concert sur leurs guitares AD17e Blacktop, GT 811e et basse GS Mini-e Érable. Emily Rosenfield, nouvelle artiste Taylor, est en tournée aux côtés de Rina Sawayama, compositrice-interprète britanno-japonaise. Elle s’est produite cet été au festival Coachella avec une GT 811e. Susana Vasquez, nouvelle artiste Taylor, se produit aux côtés de Karol G. Elle a également fait sensation à Coachella, où elle a joué énergiquement sur une 250ce BLK DLX au look requinto.

La famille d’artistes Taylor du monde entier n’a pas été en reste. Remi Lauw, guitariste britannique, a joué pour l’artiste néerlandais Glenis Grace et, plus récemment, pour Oscar and the Wolf. Mon Laferte, artiste Taylor chilienne, a déjà gagné quatre Latin GRAMMY. En juin, elle s’est embarquée dans une tournée qui l’emmènera dans plus de 20 pays du globe. La voici en train de jouer son morceau « Good Boy » sur l’une de ses Taylor. Venant de Colombie, Santiago Torres est le guitariste lead de la superstar colombienne Maluma, dont le compte Instagram compte plus de 61,9 millions d’abonnés à lui seul. L’artiste britannique John Conneran a participé à la liste de lecture Disney de Spotify avec sa version de « When She Loved Me », qui a récemment passé la barre du million d’écoutes. Carla Morrison, artiste basée à Mexico, est partie en tournée aux côtés de Coldplay accompagnée de sa guitare Taylor. Enfin, Jacob Collier, virtuose britannique, a pris part à une tournée mondiale accompagné de sa guitare Taylor 5 cordes custom conçue par Andy Powers.

Des nouvelles de la série Taylor Soundcheck

L’équipe vidéo de Taylor a travaillé d’arrache-pied ces derniers temps, produisant des clips haute-fidélité pour certains des artistes établis ou des étoiles montantes actuellement sur le devant de la scène. Les récents épisodes ont mis en valeur des musiciens comme le groupe Holocene de Londres, le trio folk Wildwood Kin, Jim Ward (co-fondateur de At the Drive-In et Sparta) et, il y a peu, le trio de Brit-pop New Rules lors d’une prestation spéciale. Le groupe a interprété deux de ses morceaux, « Emily » and « Cheers », et a expliqué son processus de composition. Visionnez la vidéo ci-dessous et connectez-vous à la chaîne YouTube de Taylor pour découvrir toutes les réalisations Soundcheck.

La liste de lecture

Échos

Défiler vers le bas

Un résumé des nouvelles de la communauté Taylor : Guitars 4 Vets, récupérer une guitare perdue, se souvenir de Nanci Griffith et des mises à jour des artistes de Nashville et au-delà.

Le bois au service des œuvres caritatives

Dans notre dernier numéro, nous vous avions parlé de notre partenariat avec les horlogers d’Original Grain, dont la boutique est implantée à San Diego. Animés d’une passion commune pour les beaux bois, nous avions collaboré avec Original Grain pour leur fournir des matériaux destinés à une gamme de montres. Ces dernières arboraient notre Urban Ash et notre ébène d’Afrique de l’Ouest, des bois de lutherie à l’approvisionnement durable que nous employons pour les dos, les éclisses et les touches de nos guitares. Les résultats étaient épatants : non seulement les artisans d’Original Grain fabriquèrent une superbe collection de montres, mais ces dernières se vendirent toutes extrêmement vite. Les clients accueillirent avec tout autant d’enthousiasme la réédition de ces montres. Encore mieux : à ce jour, le projet a récolté plus de 58 000 $ pour Guitars 4 Vets, une organisation à but non lucratif dédiée aux vétérans ; elle les aide à recourir à la musique pour gérer leur SSPT. L’organisme Tree San Diego, qui œuvre pour restaurer et protéger la canopée urbaine de la ville, a également bénéficié de ces dons. Grâce à la popularité des montres, Original Grain prévoit de vendre suffisamment de modèles pour franchir la barre des 100 000 $, qui seront reversés à ces œuvres caritatives avant la fin de cette année.

Au cours de l’été, notre partenariat avec Original Grain a abouti à un événement télévisé organisé sur l’USS Midway, un porte-avions et musée désaffecté situé à l’Embarcadero de San Diego. L’événement comprenait une cérémonie de remise des diplômes pour huit vétérans qui ont récemment terminé le programme de musique Guitars 4 Vets. Les vétérans ont chacun reçu une guitare acoustique Taylor en l’honneur de leurs réalisations, et Bob Taylor lui-même était sur place pour prononcer un discours et partager son appréciation pour les vétérans militaires américains. L’événement a même attiré l’attention des médias locaux, la chaîne de télévision CBS8 et le San Diego Union-Tribune couvrant tous deux l’événement.

Over the summer, our partnership with Original Grain culminated in a televised event hosted on the USS Midway, a decommissioned aircraft carrier and museum located at the San Diego Embarcadero. The event featured a graduation ceremony for eight veterans who recently completed the Guitars 4 Vets music program. The veterans were each awarded a Taylor acoustic guitar in honor of their achievements, and Bob Taylor himself was on hand to deliver a speech and share his appreciation for America’s military veterans. The event even received local media attention, with TV station CBS8 and the San Diego Union-Tribune both covering the event.

Avis de recherche

Si la chance vous a jusqu’à présent souri, vous n’avez jamais connu le terrible coup dur du musicien de tournée : la disparition d’une guitare. Qu’elle ait été volée, cassée ou simplement perdue, c’est une douleur vraiment spécifique, en particulier si cet instrument est votre préféré, ou un compagnon de voyage de longue date. Chloe Smith, musicienne Taylor et guitariste du groupe Rising Appalachia, ne connaît que trop bien ce sentiment.

Près de deux ans auparavant, l’Academy 12e-N de Chloe fut dérobée. Les efforts de localisation ne portèrent pas leurs fruits, et elle fit l’acquisition d’une nouvelle guitare, convaincue qu’elle ne reverrait jamais sa compagne de jeu. Quiconque ayant fait des tournées avec un instrument de musique comprend le lien qui peut se créer entre un musicien et sa guitare et, bien que Rising Appalachia fut en mesure de poursuivre ses concerts, la douleur de cette perte demeurait.

Revenons à juin 2021 : A Brother’s Fountain, un groupe d’alt-folk, poste une vidéo sur Instagram, dans laquelle ses membres partagent une histoire incroyable : ils ont retrouvé la guitare dans un magasin général de Cisco, en Utah – un bourg en bord de voie ferrée que Wikipédia qualifie de « ville-fantôme », accueillant au total quatre habitants.

Les garçons de A Brother’s Fountain s’étaient arrêtés en ville pour acheter des produits de première nécessité alors qu’ils campaient dans le coin. Après avoir discuté avec les propriétaires du magasin, ils décidèrent de jouer quelques-uns de leurs morceaux pour un petit groupe de personnes présentes dans les lieux. Une fois le concert impromptu achevé, la propriétaire montra aux musiciens une guitare mystérieuse dont elle cherchait le possesseur depuis près de deux ans. Les membres du groupe acceptèrent d’essayer de retrouver le détenteur original de l’instrument. Après avoir fouillé dans l’étui, ils trouvèrent des autocollants arborant le nom et le logo de Rising Appalachia. Une recherche rapide sur Spotify leur révéla la correspondance parfaite entre la guitare égarée et celle sur la photo officielle du groupe : l’instrument perdu avait enfin été retrouvé !

En voyant la vidéo accompagnant la story, Rising Appalachia commenta : « OK les mecs, vous avez tout déchiré sur Internet aujourd’hui. Mais comment est-ce possible ? »

Équipez-vous pour les fêtes de fins d’année

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, et vous savez ce que cela signifie : le guide des cadeaux Taylor Guitars est arrivé ! Regorgeant de conseils pour vos guitares ou d’accessoires qui vous permettront d’offrir des cadeaux mémorables à Noël, le catalogue regroupe nos guitares préférées de la gamme Taylor, classées par prix, de manière à savoir exactement quel modèle choisir selon vos moyens lorsque vous vous rendrez en boutique.

En mémoire de Nanci

Alors que nous clôturions ce numéro de Wood&Steel, nous avons eu la tristesse d’apprendre la mort de la compositrice-interprète Nanci Griffith. La musicienne d’origine texane était véritablement une artiste parmi les artistes, avec des admirateurs célèbres comme Bob Dylan, Jason Isbell ou encore Darius Rucker, qui la vénéraient en particulier pour ses talents d’écriture, et notamment sa facilité à transmettre des émotions fortes par l’intermédiaire de ses paroles. Les chansons/histoires de Nanci trouvaient souvent leur inspiration dans ses racines texanes et narraient les combats de personnages de villes de petite taille (« Drive-in Movies and Dashboard Lights », « Love at the Five and Dime »), mariant folk et country en un style qui lui était propre (qu’elle avait baptisé « folkabilly »), le tout délivré d’une voix mélodieuse accompagnée d’un jeu acoustique hybride en fingerpicking/flatpicking.

Nanci avait acheté une 512c dans un magasin de musique de New York en 1986, la choisissant pour sa taille confortable et compacte et sa fiabilité tant en tournée qu’en studio. Elle commanda par la suite une 512c custom, dotée d’un pan coupé florentin et d’une table Sunburst. Cet instrument devint un incontournable de ses concerts pendant de nombreuses années.     

Au milieu des années 1980, Nanci déménagea à Nashville mais se demanda si elle serait acceptée par l’establishment musical du « vieux Nashville ». Elle n’avait pas de souci à se faire.

« J’ai eu deux appels quand je suis arrivée à Nashville pour la toute première fois », se remémorait-elle dans un entretien avec Wood&Steel en 1996. « Le premier provenait de Chet Atkins, qui me souhaitait la bienvenue et me disait qu’il possédait mes premiers albums. Le deuxième, c’était Harlan Howard [compositeur de « I Fall to Pieces » de Patsy Cline, ainsi que d’autres classiques de la country], qui me demandait si on pouvait se rencontrer car il avait mes albums et admirait ma façon d’écrire. Il m’a dit que cela faisait longtemps que Nashville n’avait pas accueilli de compositrice franche, qui n’avait pas peur d’écrire sur des thèmes controversés. Je me suis vraiment sentie bien accueillie. »

Nous devons à Nanci de nous avoir référé d’autres artistes de Nashville et de les avoir orientés vers nos guitares, avant même que Taylor ne soit connue à grande échelle, qu’il s’agisse de Suzy Bogguss et de Kathy Mattea, ou encore des autres guitaristes de session avec lesquels elle collabora.

« Quand on est en studio, ils crèvent d’envie d’emprunter ma guitare ! », nous avait-elle dit.

Sa 512c Sunburst avait inspiré un modèle signature en édition limitée, que nous avions présenté en 1996.

Bien que Bob Taylor n’ait pas connu Nanci, un lien spécial le reliait à sa musique.

« Je dis souvent que Nanci m’a appris à utiliser MasterCam et Fanal à l’époque, dit-il. En effet, pendant des semaines, tous les soirs durant des heures, j’ai écouté son album Storms en boucle, alors que j’apprenais à dessiner, programmer et usiner des pièces de guitare. La mention de son nom, le son de sa voix… Tout me remémore cette époque. Elle m’a aidé à rester concentré sur l’univers CAO/FAO qui m’a au final permis de créer sa guitare signature. Je n’avais pas prévu de fabriquer les guitares sur lesquelles elle jouait, mais cela avait une grande signification à mes yeux. Elle me manquera, même si je ne l’ai pas connue personnellement. »

La famille s’agrandit

Cette année s’est révélée formidable pour notre équipe des Relations artistes Taylor : nous avons créé des liens avec de nouveaux artistes, quel que soit leur univers créatif, afin d’élargir nos horizons musicaux. Ces derniers mois, nous avons accru notre portée pour inclure davantage d’artistes PANDC (personnes autochtones, noires et de couleur) habitant aux États-Unis ou ailleurs. Au cours des neuf derniers mois, nous avons intégré plus de 30 artistes PANDC dans nos contacts Taylor. C’est très enthousiasmant : cela nous a permis d’enrichir toutes nos actions d’une myriade de nouveaux sons, styles et points de vue, et nous incite à écrire des articles inédits.

Si vous avez consulté notre précédent numéro de Wood&Steel (dans sa version exclusivement numérique), vous avez probablement lu notre article sur le Mois de la reconnaissance de la musique afro-américaine, célébré en juin aux États-Unis. Cette célébration rend hommage à l’influence formatrice que les artistes noirs ont eu sur ce que nous appelons la musique américaine. Ce projet, mené par Lindsay Love-Bivens, responsable Relations artistes et communauté chez Taylor, comprenait une visite au musée national de la Musique afro-américaine de Nashville, Tennessee, où la compositrice Judith Hill nous a rejoints pour nous faire part de son opinion sur l’histoire de la musique noire en Amérique. Vous pouvez visionner le rapport vidéo et découvrir notre chronologie des genres musicaux façonnés par les artistes afro-américains à l’adresse woodandsteel.taylorguitars.com (cliquez sur « Voir les numéros précédents » pour choisir l’édition concernée). Pendant ce temps, dans l’article de ce numéro portant sur la manière dont les artistes se sont adaptés à la vie pendant la pandémie, Lindsay a consacré de son temps au groupe de pop-punk en pleine ascension Meet Me @ The Altar, un projet enthousiasmant mené par des femmes de couleur.

La pop passe à l’acoustique

Notre équipe des Relations artistes a également travaillé d’arrache-pied pour fournir des guitares à quelques-uns des artistes les plus en vue de nos jours. En tête de liste (et des classements) : la compositrice-interprète pop Olivia Rodrigo, dont le premier album SOUR a été très bien accueilli tant par les fans que par les critiques. La guitariste d’Olivia, Liv Slingerland, adore sa GTe Urban Ash Taylor. Elle en joue lors d’une prestation acoustique live du morceau « Favorite Crime » d’Olivia pour Vevo LIFT.

Il semble que l’amour de la GT ait contaminé Olivia : la chanteuse joue également sur cet instrument lors d’une session acoustique live de sa chanson « Enough For You ». Et comme si cela ne suffisait pas, elle gratte également sa GT Urban Ash sur « SOUR Prom », un film-concert stylisé regroupant plusieurs morceaux de cet album au top des charts.

Ces observations de guitares Taylor dans leur milieu naturel résultent en partie de notre relation avec Aron Forbes, guitariste, compositeur et producteur aux multiples talents. Dans l’univers de la musique pop, on s’arrache Aron, et ses crédits en tant que guitariste regroupent notamment des projets avec Justin Timberlake, Lady Gaga, BANKS et de nombreux autres. Il a également composé et produit certains poids-lourds du milieu tels que Halsey, ainsi que Billie Eilish et son frère FINNEAS. Il a récemment été nominé pour deux Emmy Awards en raison de son travail sonore et musical sur le documentaire Billie Eilish: The World’s a Little Blurry. Cela fait longtemps qu’Aron joue sur Taylor. Il possède un ancien modèle de GS5 en acajou qu’il considère comme sa guitare principale. Ayant essayé nos nouveaux instruments acajou de la série 500 ainsi que la GT, plus adaptée aux déplacements, Aron savait que nos guitares seraient parfaites pour une artiste comme Olivia Rodrigo. Qui sait entre quelles mains vont atterrir nos guitares par la suite ?

Une Taylor, c’est fait pour voyager

Chaque jour, nos guitares atterrissent dans les mains de musiciens du monde entier. Notre famille Taylor d’artistes internationaux s’est énormément étoffée cette année et inclut à présent de nouveaux instrumentistes aux genres et styles variés, confirmant ainsi que nos guitares s’adaptent à tout et tous.

Parmi les nouveaux arrivants, citons notamment le guitariste de fingerstyle innovant Natee Chaiwut, qui fait parler de lui dans sa ville natale de Bangkok, en Thaïlande. Le style dynamique de Natee marie slaps sur la touche, tapping à deux mains et arpèges sophistiqués, le tout donnant naissance à des sonorités acoustiques énergiques. Il a récemment filmé une prestation solo sur sa nouvelle GT 811e. Vous pouvez scanner le code QR et admirer son talent.

Cela fait longtemps que le compositeur-interprète d’origine argentine Noel Schajris est fan des modèles Taylor de voyage. Il s’est servi pendant des années d’une Baby Taylor lors de ses tournées avec son duo Sin Bandera au début et au milieu des années 2000. À présent installé à Los Angeles, le guitariste récompensé aux Latin Grammys a sorti en 2020 un nouvel album intitulé Mi Presente, qui met en valeur sa voix veloutée et son talent lyrique grâce à de nombreuses ballades intemporelles. Il a aussi récemment enregistré un titre, « Tan Perfecto », avec la chanteuse Katie Angle. Vous pouvez entendre ses créations sur Spotify et Apple Music.

Techy Fatule, guitariste native de Saint-Domingue, est sous le feu des projecteurs grâce à la campagne Equal de juin lancée par Spotify. Cette initiative regroupe des artistes féminines venant des Caraïbes et d’Amérique centrale. Nous avions tout d’abord rencontré Techy lors de l’événement Latin American Music Conference ; elle a par la suite enregistré un épisode de notre série de prestations vidéo Acoustic Sessions, diffusé en avril de cette année.

Siam, basé à Cali, en Colombie, est l’un des duos les plus puissants du secteur de la musique latine. Le groupe a débuté sa carrière dans l’une des télé-réalités les plus célèbres (The X-Factor Colombia) et y a remporté la première place. Il a depuis été nominé trois fois aux Latin Grammy Awards et a de très nombreux fans en Colombie, en Équateur et au Pérou. Le duo était en train de préparer une tournée médiatique à Mexico pour le moins de septembre afin de promouvoir son dernier titre. 

Au Royaume-Uni, Dan Boreham, notre responsable des relations artistes, a travaillé dur pour intégrer davantage d’artistes européens au pool Taylor. Dans le cadre d’un projet avec six autres artistes, nous avons récemment filmé le groupe d’alt-rock britannique Yonaka en train de jouer leur morceau « Raise Your Glass ».

Pendant ce temps, l’artiste britannique James Arthur diffusait deux nouvelles vidéo avec sa 614ce noire custom : « Train Wreck » et « September ». La dernière fois que nous nous sommes connectés, « Train Wreck » avait été écouté plus de 343 millions de fois sur Spotify. 

De retour sur le sol américain : d’autres membres de notre équipe des relations artistes ont récemment passé du temps sur la côte Est avec les gars de Rudy’s Music Soho à New York et ceux de Music Den dans le New Jersey. Pendant que nous étions sur place, nous avons eu le plaisir de voir quelques-uns de nos guitaristes préférés se produire avec leur Taylor, notamment Gill Paris et Alex Skolnick. Vous pouvez visionner la prestation de Nick chez Rudy’s dans l’édition numérique de Wood&Steel.

Alex Skolnick joue sur sa K14ce Builder’s Edition chez Rudy’s Music Soho, à New York.

Les punk-rockeurs Tigers Jaw, originaires de Scranton, en Pennsylvanie, ont également rejoint le pool d’artistes Taylor et ce, juste à temps pour la sortie de leur dernier album, I Won’t Care How You Remember Me. L’album porte la signature alt-punk du groupe, mariant des éléments acoustiques à des rythmes entraînants et des guitares saturées pour un effet des plus réussis. Ben Walsh, membre fondateur et guitariste lead, s’est récemment arrêté au nouveau magasin Russo’s Music de Philadelphie pour y jouer sur sa 814ce quelques versions acoustiques de plusieurs titres du nouvel album.

Des nouvelles de Nashville

Le Bluebird Café a rouvert depuis peu pour des concerts « en vrai ». C’est fantastique de voir cette salle emblématique rouvrir ses portes, et c’est une chance incroyable qui permet aux nouveaux vainqueurs du concours Bluebird Golden Pick que nous co-organisons de pouvoir monter sur scène et se produire. La dernière lauréate en date est Bella Garland, qui s’est récemment rendue au showroom Taylor de Nashville pour y jouer le morceau qui lui a offert la victoire.

Tiera, qui joue depuis longtemps sur Taylor, est également venue au showroom pour y essayer de nouvelles guitares. Elle est tombée amoureuse de la GS Mini Koa et de l’AD17e Blacktop. Tiera a débuté une tournée radio en août, accompagnée de sa GS Mini. Elle a fait partie des femmes du CMT pour l’édition 2020 et vient juste de signer sur Big Machine, via sa filiale The Valory Music Co.

Vous pouvez la voir ici jouer son morceau « Found it in You ».

Il semblerait que les versions sans pan coupé de nos guitares Grand Auditorium soient prisées à Nashville. La communauté des guitaristes a tendance à avoir des préférences uniformes, gravitant autour des corps sans pan coupé, des bois classiques comme l’acajou et le palissandre, des détails simples et des tables plus sombres, notamment des teintes Sunburst, noires ou de l’épicéa au coloris ambre vintage… Jared Martin, guitariste de Niko Moon, est l’un des nombreux musiciens ayant saisi une 514. Il en joue actuellement alors qu’il se produit en première partie de la tournée « What A Song Can Do » de Lady A. Conner Smith, artiste signé sous Big Machine, est en tournée radio avec son AD17e Blacktop.

Le NAMM d’été, qui s’est tenu à Nashville en juillet, était franchement différent des éditions précédentes. Toutefois, les membres de notre équipe des relations artistes ont reçu la visite de nombreux musiciens locaux, notamment du compositeur-interprète Brock Gonyea. Ce dernier a jeté son dévolu sur la nouvelle 818, qui l’accompagnera en tournée ultérieurement cette année, quand il jouera en première partie de la grande tournée de Dolly Parton. Notre équipe a également rencontré quelques musiciens Taylor fantastiques, comme l’artiste et pasteur Jon Reddick et le YouTubeur Dovydas, installé en Floride.

Liste de lecture de Wood&Steel

Nous adorons vous faire connaître de nouvelles chansons ou de vieux morceaux écrits par notre famille d’artistes hétéroclites. Pour ce numéro, la liste de lecture de Wood&Steel comporte une piste acoustique provenant de l’album plébiscité SOUR d’Olivia Rodrigo, un nouveau titre de FINNEAS, des opus de nos artistes internationaux et bien plus encore. Suivez Taylor Guitars sur Spotify pour ajouter la liste de lecture à votre compte.

Vous voulez gagner une GS Mini ?

Nous avons le plaisir d’offrir aux lecteurs de Wood&Steel la chance de gagner une nouvelle GS Mini. Ces guitares ultra-portables à table en bois massif font partie de nos modèles les plus prisés et offrent aux musiciens, tous niveaux confondus, une option compacte et amusante pour pratiquer, composer ou se produire. Il vous suffit de remplir un rapide sondage et de nous dire ce que vous pensez de Wood&Steel. Rendez-vous sur la page pour remplir le sondage ; vous serez inscrit(e) et aurez une chance de remporter le lot. Les inscriptions seront clôturées au 10 décembre 2021.

Histoires liées

Volume 101 . 2021 Édition 3

Évoluer pour exister

Comment les artistes confinés ont su trouver l’inspiration en eux-mêmes

Lire cet article

Volume 101 . 2021 Édition 3

Petites guitares, grand pouvoir d’attraction

De la Grand Concert à la Grand Theater, les designs innovants de guitare Taylor de petite taille ont rendu l’expérience de jeu plus accessible, plus expressive et plus amusante.

Lire cet article

Volume 101 . 2021 Édition 3

Progressions d’accords R&B pour guitare acoustique

Étoffez votre répertoire stylistique grâce à ces progressions d’accords pratiques couramment employées par les guitaristes de R&B.

Lire cet article

Manchester Orchestra singer and guitarist Andy Hull prepares to play in black and white photo

Échos

Échos: Été 2021

Défiler vers le bas

Les dernières nouvelles de l’univers Taylor, notamment des montres en édition limitée, les réactions face à la GT Taylor et un Q&A artiste spécial.

Cliquez sur un sujet pour accéder à cette section.

Beatie Wolfe / Taylor Primetime / Original Grain / GT Love / Universal Vibrations / Folk Alliance / Manchester Orchestra

Beatie Wolfe : « From Green to Red » au sommet des Prix Nobel

Beatie Wolfe, compositrice-interprète et innovatrice musicale britannique (324ce110e) consacre sa carrière à faire évoluer la manière dont les gens s’impliquent envers l’art et la musique. Sa passion pour la génération de formats immersifs inédits, destinés à créer et à ressentir la musique, ne se limite pas seulement à la composition et l’enregistrement : elle recourt à ces formes musicales inventives pour explorer des questions importantes et préserver notre sentiment d’humanité. Par le passé, elle s’est produite dans une chambre anéchoïque (une salle conçue pour absorber toutes les ondes sonores), a diffusé sa musique dans l’espace et a conçu la première expérience de réalité augmentée à 360° pour visualiser son album Raw Space.

Beatie a récemment été invitée à se présenter au sommet inaugural des Prix Nobel, qui s’est tenu sous forme virtuelle du 26 à 28 avril 2021. L’événement, intitulé « Notre planète, notre avenir » a réuni des intellectuels, des artistes et des dirigeants du monde entier afin de trouver des solutions innovantes pour répondre au problème mondial du changement climatique. Ils se sont notamment penchés sur la question suivante : « Que pouvons-nous faire au cours de cette décennie pour mettre le monde sur la voie d’un avenir plus durable et plus prospère pour toute l’humanité ? »

Le sommet a abordé les questions environnementales, ainsi que des défis tels que les inégalités et le rôle de la technologie, deux thèmes profondément liés à la crise du changement climatique à plus grande échelle. Beatie était invitée à se produire et à s’exprimer au sein d’un comité concernant le bois urbain et la diminution de la canopée dans les villes du monde entier (sans surprise, c’est une fervente partisane de l’initiative Taylor relative au bois urbain). Sa présence s’est achevée sur une prestation musicale accompagnée d’une visualisation de données illustrant l’accélération rapide des émissions de gaz à effet de serre ces dernières décennies. Étayée par des données de la NASA, l’animation présente une chronologie planétaire qui suit les 800 000 dernières années, créant un contexte plus accessible pour se rendre compte d’un problème extrêmement complexe.

Beatie et son morceau, intitulé « From Green to Red » (du vert au rouge), ont été présentés par Robert Woodrow Wilson, lauréat d’un Prix Nobel et physicien décoré. Ce dernier avait auparavant aidé Beatie à diffuser son album dans l’espace via l’antenne cornet Holmdel, dans le New Jersey – cette même antenne qui permit à Robert Wilson et Arno Penzias de découvrir pour la toute première fois le fond diffus cosmologique.

Beatie qualifie son œuvre de « contestation environnementale », destinée à offrir au public une meilleure compréhension de l’impact des comportements humains sur la planète.

Beatie Wolfe et le physicien Robert Woodrow Wilson présentent le morceau « Green to Red » de Beatie.

Taylor s’épanouit en Primetime

Ceux qui ont suivi Taylor l’an passé connaissent probablement Taylor Primetime, notre série hebdomadaire d’entretiens en direct diffusée sur YouTube. Primetime a été une grande source d’inspiration et de divertissement, et la deuxième saison est déjà bien entamée. Nous nous sommes notamment entretenus avec Brian Collins, qui nous a expliqué son ascension en tant que musicien indie, avec Bob Taylor sur la façon dont les robots peuvent nous aider à fabriquer des guitares, et avec Paul Pesco, « guitariste invisible », sur sa carrière en tant que musicien de session.

Dans cet épisode de Primetime, Bob Taylor répond aux questions sur la robotique dans l’usine Taylor et aborde d’autres sujets.

En avril, nous avons accueilli Mark Moore, superviseur de notre service Scierie, pour qu’il nous explique ce qu’il advient de nos bois dans cette partie de l’usine. Nous nous étions auparavant entretenus avec Mike Venezia sur la manière dont les musiciens peuvent explorer de nouveaux sons et des couleurs sonores inédites avec leur guitare acoustique et se découvrir un style qui leur est propre.

Découvrez les coulisses de notre service Scierie avec Mark Moore, responsable de l’usine Taylor.

Chaque semaine, les animateurs Taylor Jay Parkin, Lindsay Love-Bivens et Andy Lund vous présentent des interviews récentes, des Q&A sur le vif avec le public et bien plus encore : rejoignez-nous sur notre chaîne YouTube, tous les mardis soirs à 18 h, heure du Pacifique, pour passer un excellent moment musical en notre compagnie.

Taylor dans l’air du temps

Plus tôt cette année, nous avons lancé un partenariat avec Original Grain, un horloger local de San Diego, afin de concevoir et produire une série en édition limitée de montres Taylor intégrant notre ébène Crelicam et nos bois Urban Ash. La marque Original Grain est spécialisée dans les montres arborant du bois véritable au niveau du cadran, de la lunette et d’autres éléments. Chaque modèle est fabriqué avec des bois ou d’autres matériaux dont l’histoire est source d’anecdotes. Les montres Taylor que l’entreprise a créées – mettant en valeur les teintes sombres de l’ébène et le marron chocolat de l’Urban Ash, rehaussés par des sous-cadrans en abalone et la forme de crosse Taylor – ont excédé toutes nos attentes, à la fois en termes d’artisanat que d’exigences des clients.

  

La première série de 300 montres s’est rapidement vendue en février, nous incitant à renouveler rapidement ce partenariat avec une deuxième commande, où nous avons triplé le nombre d’objets fabriqués. Le projet a même été relayé par la télévision locale quand Scott Paul (notre directeur de la pérennité des ressources naturelles) et Ryan Beltran, cofondateur d’Original Grain, ont été interviewés par KUSI San Diego.

Le mieux dans tout ça ? Les bénéfices des montres sont en partie transmis à deux organismes œuvrant pour des causes admirables : Guitars4Vets, qui distribue des guitares et offre des cours aux vétérans de l’armée souffrant de SSPT (syndrome de stress post-traumatique) ou d’autres troubles mentaux, ainsi que Tree San Diego, qui agit pour restaurer, faire pousser et protéger la canopée urbaine du comté de San Diego. La première phase du projet a permis de recueillir plus de 12 000 $ pour les deux organismes.

En juin, Guitars4Vets va organiser une cérémonie de remise de diplômes pour huit vétérans locaux. Leur propre guitare Taylor leur sera offerte à bord de l’USS Midway, amarré à l’embarcadère de San Diego, dans le centre-ville. Si vous voulez en savoir plus sur ces montres et, pourquoi pas, en acheter une, veuillez consulter le site Internet OriginalGrain.com.

Encore des éloges pour la GT Taylor

Après l’arrivée de nos dernières-nées (la GT 811e palissandre/épicéa et la GT K21e tout koa) dans la famille GT, de plus en plus nombreuse, les critiques avaient hâte de saisir et de tester ces nouvelles versions de notre guitare acoustique de taille réduite, entièrement en bois massif. Ces deux modèles présentent le même corps compact inédit que la GTe Urban Ash originale, mais cette fois avec de nouvelles associations de bois, en accord avec les séries 800 et Koa de notre gamme standard.

Rédigeant un article sur la GT 811e pour le magazine britannique Guitarist, David Mead l’a qualifiée de « révélation » et d’instrument ajoutant « une ou deux cordes de plus » à l’arc sonore de la GTe Urban Ash.

« Nous n’étions pas prêts pour tout le fun qu’elle offre, ni pour sa polyvalence, quel que soit le style de musique, écrit David. Nous avons essayé de jouer du blues en fingerpicking, des accords plaqués, de l’acoustique en fingerstyle… La 811e nous a répondu avec une dextérité hors normes. »

Il a également commenté les sensations fluides communes à tous les modèles de GT, obtenues grâce à leur diapason plus court que la moyenne et leur corps compact, permettant ainsi au guitariste de rapprocher ses mains pour un jeu plus intimiste et conciliant.

« Le diapason plus court délivre les sensations plus fluides d’un instrument en drop-tune, tout en améliorant l’expérience de jeu globale », a-t-il conclu.

Ailleurs sur le web, Peghead Nation a également eu la chance d’essayer la GT K21e après avoir testé la GT 811e un peu plus tôt cette année. Ayant entendu les deux guitares, le critique Teja Gerken en a fait un comparatif utile, remarquant la richesse sonore et la texture de la version koa.

« J’ai trouvé qu’elle possédait davantage de chaleur et de complexité sonore, déclare-t-il. Bien que j’aie tendance à favoriser les tables en épicéa par rapport aux tables à bois dur, comme le koa ou l’acajou, je dois admettre que dans ce cas, la table en koa a renvoyé des sonorités plus sophistiquées. »

Teja a également pris le temps de jouer sur la GT K21e branchée sur un ampli acoustique, offrant à l’électronique ES2 embarquée une chance de se démarquer avec cette forme inédite de corps plus petit.

« J’ai branché la guitare dans un ampli Fishman, et j’ai obtenu d’excellentes sonorités amplifiées, probablement indiscernables de celles de Taylor de taille normale dotées de la même électronique », poursuit-il.

Couvrant d’éloges la jouabilité et les sensations de la GT, Teja conclut sa critique par une synthèse sympathique de la G K21e, la qualifiant d’option parfaite pour les musiciens exigeants.

« Les musiciens recherchant une superbe guitare, dotée d’un caractère sophistiqué et de sonorités contemporaines, tout en étant incroyablement facile à jouer, n’ont pas besoin d’aller plus loin : cette GT répond à toutes leurs exigences ! »

Guitar Girl Magazine nous a également fait part de son admiration pour la GT, publiant un entretien mi-avril avec Lindsay Love-Bivens, responsable des relations artistes et communauté. Lindsay y a abordé ses expériences avec les guitares GT, notant leur mélange unique de portabilité et de jouabilité, associé à une fabrication haut de gamme.

« Vous voyez beaucoup de musiciens, professionnels ou non, désirant des guitares de plus petite taille, déclare-t-elle. Et pourtant, ils ne veulent pas faire de compromis sur les sonorités, ni sur l’expérience offerte par une guitare de taille normale, dont vous bénéficiez avec une guitare à corps plus imposant. Si vous recherchez une guitare vraiment exceptionnelle, avec un corps de petite taille, c’est celle-ci qu’il vous faut. »

Vibrations universelles

Note du rédacteur : Plus tôt cette année, Tate Ward, propriétaire Taylor et jeune diplômé universitaire, nous a contactés pour nous faire part de ce que sa Big Baby signifiait pour lui. Après quelques e-mails échangés, nous sommes convenus qu’il serait sympa qu’il interviewe la personne lui ayant donné la guitare (Ed Roland, chanteur lead et guitariste rythmique du groupe Collective Soul). Il devait demander à Ed pour quelle raison il était aussi passionné de guitares et pourquoi il lui tenait tant à cœur de transmettre aux autres le don de la musique.

J’ai rencontré Ed Roland, compositeur/interprète et guitariste du groupe Collective Soul, quand j’étais enfant. Son fils Lindsey et moi-même nous considérons comme des cousins (c’est une longue histoire). Pour Ed, c’est la famille d’abord, que cela concerne la musique ou non. Pour lui, le groupe est une famille. Tout au long de sa vie, la musique – et les guitares – ont été un don qu’il a reçu et qu’il a été heureux de transmettre aux autres. Je sais de quoi je parle : Ed a repéré l’intérêt que je portais aux guitares quand j’étais gamin et, un jour, un colis m’attendait devant la porte. À l’intérieur se trouvait le cadeau le plus cool que j’ai jamais reçu : une guitare Big Baby de Taylor.

Au cours du long confinement lié à la pandémie, j’ai eu la chance de m’entretenir avec Ed et d’aborder avec lui les cadeaux, la famille, la culture de la guitare et les vibrations qui composent l’univers.

Tu m’as offert une guitare Taylor quand j’étais gamin. Qu’est-ce qui t’a incité à le faire ?

Elle demeurera à tes côtés pendant le restant de tes jours… J’ai grandi au sein d’une famille de musiciens. Ma mère jouait du piano ; mon père avait suivi une formation de chanteur d’opéra. Bono a déclaré : « Apprends trois accords et prends le contrôle du monde ». Pour ma part, je dis « Apprends trois accords et profite de la vie ».

Comment as-tu eu ta première guitare ?

L’un de mes amis, Terry Hamilton, me l’a donnée. Je lui ai dit un jour que je voulais apprendre à jouer, il m’a rendu visite le lendemain et m’a donné une guitare. L’été suivant, j’ai peint des clôtures pour gagner assez d’argent et pouvoir me payer une électrique. Une fois la somme réunie, mes parents ont vu que ce n’était pas une lubie et me l’ont achetée. Ma première acoustique m’a donc été offerte par mon ami, et ma première électrique par mes parents.

Comment as-tu appris à en jouer ?

Terry m’a donné un livre de partitions des chansons d’Elvis. Les accords y étaient illustrés… J’ai procédé de manière empirique pendant deux ou trois mois. Après, je me suis amélioré.

On dirait que tes parents t’ont soutenu dans ton apprentissage.

Oui, ils m’ont beaucoup aidé. Ils m’ont autorisé à veiller tard pour m’entraîner, tant que je ne me plaignais pas d’être fatigué le lendemain.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de jouer ?

Je jouais de la clarinette, mais je voulais quelque chose d’un peu plus puissant… Je me souviens avoir vu une photo de Paul McCartney avec une guitare quand il était dans le groupe Wings et de m’être dit « Waouh, ça a l’air cool, je vais faire ça, je vais apprendre la guitare ».

Ça fait quoi d’être dans un groupe avec son frère ?

Je ne pourrais pas imaginer faire partie d’un groupe sans lui… C’est plus facile d’avoir sa famille et ses amis en tournée avec soi. Tu n’as pas autant le mal du pays. En vérité, tu as le mal du pays quand tu es chez toi car tes potes te manquent !

Je sais que ton fils Lindsey a un pied dans la musique. La transmission de la musique dans la famille, c’est quelque chose d’important à tes yeux ?

Ce qui m’importe, c’est que mes enfants soient heureux… S’ils veulent faire de la musique, très bien, mais ça les regarde. Quoi qu’ils désirent entreprendre, je les soutiendrai tant qu’ils me laisseront le faire.

Penses-tu que la musique permet de créer avec des personnes des liens impossibles à tisser autrement ?

Complètement. La musique a un langage qui lui est propre. Nous avons joué dans des endroits où nous ne parlions pas la langue des gens qui nous accueillaient, eux ne parlaient pas la nôtre… Et pourtant, nous avons joué, et cette musique s’est transformée en vibrations. C’est de ça que nous sommes composés ; la galaxie toute entière est faite de vibrations.

Je viens du Kentucky, et la guitare a une place prépondérante dans la culture de cet État. Tu dirais que c’est pareil pour la Géorgie ?

La Géorgie a une culture très variée… On a beaucoup d’excellents magasins de guitares, alors je dirais que oui ! Mais si je devais dire ce qui me vient en premier à l’esprit quand je pense à la Géorgie, je dirais que c’est le football. J’aimerais pouvoir dire que c’est la guitare, mais je ne crois pas que quelque chose puisse battre le foot !

Comment le coronavirus a-t-il impacté le groupe ?

Comment dire… On a été confinés pendant un an. On a fait quelques concerts, et on a dû être très prudents. C’est comme pour tout le monde : on essaye d’être responsables et respectueux. On est coincés, en quelque sorte, mais on a fait bon usage de ce temps. En réalité, on a fait deux albums cette année ! Juste pour aller de l’avant : ça nous occupe, ça nous donne quelque chose à faire, et comme ça, on peut se voir. On essaye juste de mettre cette période à profit.

Comment la pandémie a-t-elle impacté des groupes de moindre importance ? Il n’y a plus autant de concerts.

Oui, sur le plan professionnel, le moment ne serait pas du tout opportun pour lancer un groupe. Tu peux composer, répéter, tout préparer, mais il faudra que tu attendes que tout rentre dans l’ordre pour pouvoir jouer devant un public. Pour moi, c’est toujours ce qui importe le plus. La jeune génération a toujours cette volonté de sortir et de voir des concerts en live.

Je sais que tu as fait des concerts caritatifs par le passé. Avec la pandémie en cours, ces événements ont-ils toujours lieu ?

Non. J’en fais en général un dans un endroit appelé Eddie’s Attic, à Atlanta. Il n’a pas eu lieu cette année. Je suis bien allé en Caroline du Sud, où les restrictions étaient levées, et on a fait deux concerts en une soirée… On a récolté beaucoup d’argent pour les enfants à l’occasion de Noël.

Rendre à la communauté par le biais de la musique est clairement quelque chose d’important à tes yeux. Tu peux m’en dire plus ?

J’adore voyager avec mes guitares, et les Baby Taylor se prêtent merveilleusement bien à la tâche. Ça me permet de m’exprimer, ça m’amuse… Je veux que tout le monde ressente ce que je ressens quand je joue ; je veux que tout le monde soit heureux.

J’ai près de 300 guitares, et mon rêve serait qu’un jour, je puisse les offrir à une école ou un lycée pour qu’elles soient proposées comme dans une bibliothèque, et que les gamins puissent en essayer une et monter un groupe… Je pense que la musique constitue une part très importante de chacun d’entre nous, et que nous ne nous en rendons pas forcément compte. Quand les gens montent en voiture pour emmener leurs enfants à l’école, ils mettent la radio… La musique fait partie inhérente de nos vies, bien plus que ce que l’on pourrait imaginer. Je pense simplement que c’est formidable de vivre ainsi, et j’adore transmettre la musique de cette manière.

Tu dis que tu veux donner tes guitares à une école. Tu penses que m’offrir cette Taylor était une sorte de microcosme de ce projet ?

Oui, mais la seule différence, c’est que les élèves devront la rendre, alors que toi, tu as pu garder la tienne ! Je persiste et signe : j’aime tellement la guitare, j’adore pouvoir transmettre des choses comme ça.

Le folk à distance

Cela fait longtemps que Taylor est en lien avec Folk Alliance International, une organisation se consacrant à la promotion, au partage et à la préservation de la puissance culturelle unique de la musique folk sous toutes ses formes. La « musique du peuple » est un terme fourre-tout, concernant divers sous-genres, de l’Americana au hip-hop en passant par le roots mondial. Comme grand nombre d’organisations, la FAI a été obligée de faire sa réunion annuelle en ligne cette année, gardant la musique en vie grâce à une expérience virtuelle de quatre jours qui s’est déroulée en février. Dan Navarro, compositeur-interprète, y a animé les prestations des artistes. Présenté en partenariat avec Taylor Guitars, cet événement a rassemblé de nombreux artistes Taylor venant de l’immense univers de la musique folk, notamment Jade Bird, Katie Pruitt, Jackie Venson, Glen Phillips, Deborah Holland, Sara Niemietz et Snuffy Walden, Hannah Bethel, Steve Poltz, et Dan Navarro lui-même.

Riches en interprétations acoustiques intimistes de morceaux folk classiques ou de chansons originales, le concert virtuel a mis en valeur plusieurs moments marquants, dont le « Pandemic Blues » de Steve Poltz, une parodie brillante et hilarante de la survie en confinement l’an passé. Après la sortie de la vidéo de Poltz en février, son ressenti musical de la vie pendant la pandémie a fait le tour des réseaux sociaux. Faites-vous votre avis en visionnant la vidéo ! « Pandemic Blues » commence vers 42:15. Ne manquez pas les autres excellentes prestations !

Regardez Steve Poltz, Jade Bird, Jackie Venson et bien d’autres se produire lors de l’événement Folk Alliance Spotlight Showcase 2021.

Manchester Orchestra vous souhaite bien le bonjour

Originaires d’Atlanta, les membres du groupe de rock indie Manchester Orchestra ont reçu un accueil chaleureux des critiques depuis leurs débuts en 2004. Andy Hull, frontman et guitariste lead, a récemment été attiré par les guitares acoustiques Taylor, à tel point qu’il a choisi d’enregistrer des parties du nouvel album du groupe, The Million Masks of God, avec ses nouveaux instruments. Depuis qu’il a adopté les guitares Taylor, Andy joue sur une 717e Builder’s Edition, une GTe Urban Ash et une 816ce Builder’s Edition, cette dernière l’ayant accompagné lors d’une récente apparition dans la partie « Saturday Sessions » de l’émission CBS This Morning. Manchester Orchestra a joué deux morceaux de leur futur album lors de l’émission du matin, en version épurée et acoustique, contrastant avec le son plus électrique de leurs enregistrements studio.

Le groupe Manchester Orchestra joue son morceau « Bed Head » dans l’émission CBS This Morning. Andy Hull joue sur une 816ce Builder’s Edition de Taylor.

Vous pouvez écouter l’album The Million Masks of God sur tous les services de streaming, ou acheter une copie physique ici.

Échos

Nouvelles d'artistes, projets musicaux et plus

Défiler vers le bas

Les dernières nouvelles du monde de Taylor, y compris les performances d’artistes, les questions-réponses, les sessions latines acoustiques et les débuts de Taylor dans le jeu vidéo.

Cliquez sur un sujet pour accéder à cette section.

Les débuts du jeu vidéo de Taylor / Paul McCartney à la maison / Partenariat acoustique Disney / George Ezra / Bluebird Golden Pick Contest / Les sessions acoustiques Taylor : édition musique latine / Taylor Primetime / Nouveaux épisodes de podcast / les coulisses de“I Know What Love Is”

Taylor fait ses débuts dans les jeux vidéo

Quand la société s’écroulera, y aura-t-il encore de la musique ? Cet été, Taylor s’est associée avec les développeurs de jeux vidéo de Naughty Dog afin de montrer à la planète à quel point la musique était essentielle à l’expérience humaine. Naughty Dog est à l’origine de The Last of Us, un jeu vidéo d’action sorti en 2013 et plébiscité par les critiques. On y suit Ellie et Joel au fil de leur lutte brutale pour leur survie à travers les États-Unis et ce, 15 ans après qu’un champignon contagieux a transformé la majeure partie de la population en dangereux humains infectés et contrôlés par ce parasite. Naughty Dog revient désormais avec The Last of Us Part II, la suite très attendue, et l’entreprise nous a contactés pour nous intégrer au mix.

Après avoir collaboré étroitement avec les artistes visuels et narrateurs de Naughty Dog, nous avons créé deux nouvelles guitares, qui seront vendues exclusivement par la boutique PlayStation Gear en lien avec le nouveau jeu sur PlayStation 4. Chaque modèle a été inspiré par des éléments du jeu vidéo.

Le premier modèle, qui apparaît réellement dans le jeu, est une superbe 314ce custom dotée d’un dos et d’éclisses en sapelli massif, et d’une table en épicéa de Sitka. La guitare arbore une toute nouvelle incrustation de touche représentant une mite stylisée. Dans The Last of Us Part II, la mite est un symbole porteur d’une signification narrative majeure dans l’histoire du jeu, rappelant à Ellie la valeur de l’humanité, de la beauté et de l’art, même dans les moments les plus durs. La guitare reçoit une table Tobacco Sunburst et notre électronique ES2.

La seconde guitare est une GS Mini noire en édition limitée, présentant un motif botanique superbement détaillé reflétant le tatouage d’Ellie dans l’opus. Ce modèle est composé d’un dos et d’éclisses en sapelli stratifié, et d’une table en acajou massif. Le dos, les éclisses et le manche reçoivent une finition noire transparente, tandis que la table est noir opaque et arbore une sérigraphie custom représentant deux feuilles de fougère et une illustration de plus grande taille de la mite. Sur la crosse, le logo du jeu accompagne celui de Taylor.

The Last of Us Part II est disponible dès à présent sur Playstation 4.

When I’m Seventy-Eight : Paul McCartney chez lui

Que fait l’un des plus célèbres auteurs-compositeurs lorsque le monde entier se replie sur lui-même ? Dans une récente interview parue dans l’édition britannique du magazine GQSir Paul McCartney, Beatle légendaire, nous ouvre grand la porte de son domicile pendant la quarantaine. Discutant avec Dylan Jones, rédacteur de GQ et « fanboy » autoproclamé du musicien, Paul (comme il aime être appelé) raconte de quelle manière il s’occupe pendant ces semaines et mois d’isolement.

Si vous avez l’âme d’un historien du rock classique ou que vous êtes fan des Beatles, comme Dylan, cette interview regorge d’anecdotes fascinantes et de réflexions sur le groupe le plus célèbre du monde, sur les raisons de la fin de leur incroyable parcours, et sur la manière dont Paul continue de faire de la musique. L’isolement n’a pas réfréné ses ardeurs : il élabore actuellement une comédie musicale à venir, basée sur le grand classique de Frank Capra, La vie est belle, sorti en 1946, et prépare également une émission Netflix et des rééditions de son premier album solo, McCartney, et de son dixième, Flaming Pie.

« J’ai de la chance, dit Paul, parce que tout ce que je fais commence par un travail d’écriture ; c’est quelque chose que je peux faire à peu près de partout, à partir du moment où j’ai une guitare. »

Cette sympathique interview clarifie un point : même en quarantaine dans sa ferme du Sussex, Paul McCartney est toujours aussi impliqué sur le plan créatif ; d’après l’article, sa Taylor, un modèle Richie Sambora tout koa, est « l’un de ses instruments préférés, l’un des heureux élus dont il se sert pour composer. »

Le modèle signature Richie Sambora, ou RSSM, fut conçu en partenariat avec le guitariste de Bon Jovi lui-même en 2000. Une série de tout juste 100 guitares découla de cette collaboration. (Peut-être vous rappelez-vous de Paul McCartney en train de jouer sur cette guitare dans la vidéo du morceau « FourFiveSeconds » sorti en 2015, fruit de sa collaboration avec Rihanna et Kanye West.)

L’article de GQ comporte de superbes photographies prises par Mary, la fille de Paul, notamment plusieurs de l’artiste avec sa Taylor. Associée aux tenues extrêmement sophistiquées de Paul pour la séance photo (nombre d’entre elles dessinées par une autre de ses filles, Stella), la guitare, âgée de près de 20 ans, semble être en aussi bonne forme que Paul.

Rendez-vous sur le site gq-magazine.co.uk pour lire l’interview complète et voir les photos.

Il était une fois… Une Taylor

De Fantasia à La Reine des neiges, Disney a depuis longtemps été une force musicale captivante dans le monde entier. Cet automne, nous avons le plaisir de prendre part à cet univers magique dans le cadre d’un ambitieux nouveau projet musical mené par Disney, en partenariat avec Taylor et Guitar Center. Les talentueux musiciens et producteurs de Disney ont travaillé d’arrache-pied pour adapter pour la guitare acoustique 50 des morceaux les plus mémorables de leur catalogue de films plébiscités par le public. Le résultat ? Un recueil de magnifiques nouvelles interprétations instrumentales des classiques Disney, qui seront proposées sur diverses plateformes de streaming musical.

Pour rendre hommage à ce déferlement de créativité, les trois entreprises collaborent pour organiser des loteries dont les participants peuvent gagner un assortiment de prix. Taylor offrira une toute nouvelle guitare GT, ainsi que deux GS Mini personnalisées sur le thème Disney et cinq de nos sangles de guitare premium. Guitar Center va offrir une année entière de cours de guitares à deux heureux gagnants, ainsi que des cartes-cadeaux pour 10 autres participants. Enfin, Disney mettra en jeu 10 de sa toute nouvelle collection de vinyles acoustiques. Consultez le site taylorguitars.com en octobre pour vous inscrire et tenter votre chance !

La guitariste de jazz Molly Miller joue « The Rainbow Connection », morceau tiré du film Les Muppets (1979).

Pour compléter le projet, Disney voulait avoir un artiste Taylor : nous avons donc recommandé Molly Miller, guitariste virtuose endorsée chez Taylor (912ce Builder’s Edition) et basée à Los Angeles, qui s’est produite avec son trio jazz sur la scène Taylor lors du NAMM en janvier passé. Molly et les gens de chez Disney se sont bien entendus, et l’artiste a été recrutée pour arranger et enregistrer trois des morceaux instrumentaux : « Chem Cheminée » (Mary Poppins), « Il en faut peu pour être heureux » (Le Livre de la jungle) et « The Rainbow Connection » (Les Muppets).

Q&A avec un artiste Taylor : George Ezra

De ses humbles débuts lors de soirées « scène ouverte » où il commença à se faire un nom, à sa nomination en tant que Best British Male Solo Artist (meilleur artiste masculin solo) lors des Brit Awards en 2019, la carrière du compositeur-interprète George Ezra a décollé à vitesse grand V. L’artiste de 27 ans, originaire de l’Hertfordshire, crée une musique à laquelle sa jeunesse ne nous prépare pas, portée par une voix chaleureuse et rocailleuse qui ne sonnerait pas déplacée dans une chanson de rock sudiste ou un disque de blues old school. Son style de composition intimiste et accrocheur a capté l’attention du public dans le monde entier, et une écoute de ses deux albums (Wanted on Voyage, en 2014, et Staying at Tamara’s, en 2018) révèle un son mature, prometteur d’un avenir radieux pour cette jeune étoile montante. Nous avons récemment été en contact avec George pour parler de son histoire musicale, de ses influences et des guitares Taylor qui l’ont inspiré dans sa composition.

Où/Comment avez-vous commencé votre carrière de musicien ? Read Answer

Qui a inspiré ou influencé votre style de composition ou de jeu de guitare ? Read Answer

À quoi ressemble votre processus de composition ? Read Answer

De quelle manière la composition et l’enregistrement de votre nouvel album, Staying at Tamara’s, étaient-ils différents du processus employé pour votre premier album ? Read Answer

Comment avez-vous connu Taylor, et pourquoi avez-vous rejoint la famille des artistes Taylor ? Read Answer

Quelles qualités recherchez-vous dans une guitare acoustique ? Read Answer

Que diriez-vous à des compositeurs en herbe qui cherchent à se faire un nom ? Read Answer

Sur quoi travaillez-vous actuellement ?  Read Answer

Une opportunité en or

Depuis l’année passée, Taylor s’est associée à l’emblématique Bluebird Café de Nashville pour permettre aux compositeurs de progresser et de perfectionner leur art. En août 2019, nous avons lancé le concours Bluebird Golden Pick Contest, d’une durée d’un an ; l’initiative avait pour objectif d’inciter les artistes à publier une vidéo d’eux en train de jouer une chanson originale sur leur fil Instagram et de tagger @bluebirdcafetn et @taylorguitars. Chaque mois, un gagnant était sélectionné : ce dernier recevait une guitare GS Mini et un créneau sur la scène de l’Open Mic Night du Bluebird, le troisième lundi de chaque mois. Cet arrangement garantissait aux vainqueurs un moment pour jouer deux morceaux originaux sur la guitare du Bluebird, une Grand Pacific Taylor. Chaque gagnant du mois était également invité au showroom Taylor des Soundcheck Studios de Nashville pour y tourner une prestation vidéo. 

Though the COVID crisis forced the indefinite closure of the Bluebird earlier this year, the contest continued through September, obviously without performances at the venue.

Bien que plus tôt cette année, la crise liée au coronavirus ait forcé le Bluebird à fermer ses portes pour une durée indéterminée, le concours s’est poursuivi pendant tout le mois de septembre, bien évidemment sans prestations en direct au café. Les vainqueurs mensuels regroupaient Alex Amato, Trey Orberg, Eric Ryan, Chase Miller, Jerry Fiess et Michelle Pereira. Chaque gagnant a été automatiquement inscrit dans un concours avec à la clé un grand prix : remporter la guitare Grand Pacific de Taylor. Le vainqueur du grand prix, le groupe Simple Parade de Littleton, Colorado, a été choisi en septembre.

Le concours a également été renouvelé pour une année supplémentaire, et cette fois, chaque gagnant mensuel bénéficiera d’un créneau sur la scène de l’Open Mic Night du Bluebird, un évènement mensuel réalisé en livestream et ce, jusqu’à ce que le lieu puisse ouvrir à nouveau.

Consultez la chaîne du Bluebird Café sur YouTube pour visionner toutes ces vidéos enthousiasmantes et en apprendre davantage sur ces artistes émergents, qui ont mis tout leur cœur dans leurs chansons. Pour toute mise à jour supplémentaire, veuillez suivre le Bluebird Café sur Instagram.

Les sessions acoustiques Taylor : édition musique latine

Notre série de vidéos The Acoustic Sessions présente des prestations intimistes de la part d’artistes Taylor, tous styles et tous genres confondus, à un public se trouvant dans le monde entier. L’été passé, notre équipe vidéo avait eu la chance de pouvoir assister à l’événement Latin Alternative Music Conference et de filmer certains de ces musiciens enthousiasmants en train de jouer leurs morceaux sur leur guitare Taylor. Les artistes concernés incluaient le groupe de pop latine Macaco, venant de Barcelone, en Espagne ; Silvina Moreno, compositrice-interprète argentine ; et le groupe portoricain Los Rivera Destino, connu pour ses réinterprétations satiriques de tubes reggaeton. Vous pouvez découvrir les vidéos sur la chaîne Taylor Guitars de YouTube, ou dans la version numérique de Wood&Steel.

Macaco: “Somos La Fiesta”

Macaco vient de Barcelone, en Espagne, et son style de pop aux accents latinos divertit les fans depuis 1997. Nous avons ici filmé les membres du groupe en train de jouer « Somos La Fiesta » sur leurs guitares Taylor.

Silvina Moreno: “Cuídame”

Diplômée de Berklee, la guitariste et compositrice Silvina Morena a sorti son album le plus récent, Sofá, en 2017. Elle joue ici « En el 87 » et « Cuídame » sur sa Taylor 12e-N Academy à cordes nylon.

Los Rivera Destino: “El Caco”

Du boléro au rock, le groupe portoricain Los Rivera Destino sait comment faire bouger un public. Visionnez une vidéo de leur chanson « El Caco » ci-dessous.

Taylor en Primetime

Après le chamboulement de notre partie du monde un peu plus tôt cette année, Taylor a, comme tout le monde, trouvé de nouvelles façons de se connecter aux gens. En mai, nous avons lancé Taylor Primetime, une série en streaming live proposée sur notre chaîne YouTube. Elle sert de cadre à des discussions vivantes en matière de guitares et offre un aperçu exclusif des coulisses de notre univers de la lutherie. Le ton est mi-informel, mi-informatif, et si vous aimez en apprendre davantage sur notre approche envers la fabrication de guitares, l’approvisionnement en bois ou d’autres sujets en lien avec la guitare, le tout auprès des experts de notre usine, ou si vous cherchez à glaner des astuces axées sur les musiciens, notamment comment vos choix en termes de médiators ou de cordes peuvent modifier votre son… Cette série est faite pour vous.

L’émission est animée par Jay Parkin, de notre équipe Marketing. Producteur de contenu et coiffé de nombreuses casquettes (de baseball), il y est accompagné par Chris Sharp, son collègue. Ensemble, ils contribuent au ton léger des sujets, tout en les approfondissant sans détour. Chaque épisode explore un thème spécifique avec un invité pertinent, et les amateurs de Taylor peuvent envoyer leurs questions en avance afin que Jay et Chris choisissent celles qui seront traitées. Les questions soumises via le chat en direct sont également abordées. Plus d’une douzaine d’épisodes ont été enregistrés jusqu’à présent, et les invités ont regroupé Bob Taylor (lors d’un Q&A sur le vif), le maître-luthier Andy Powers, notre gourou de la pérennité Scott Paul et d’autres experts Taylor.

C’est un endroit sympa où traîner, et l’émission est en streaming en direct tous les mardis à 18 h, heure du Pacifique. Suivez-nous sur YouTube pour visionner les nouveaux épisodes en direct. Vous pouvez également retrouver tous les épisodes sur notre chaîne YouTube.

Q&A sur le vif avec Bob Taylor – Taylor Primetime

Back at the Factory — The Podcast Returns

With a bit of technological tweaking, Taylor’s From the Factory Podcast is back! Though we hadn’t been using our on-campus studio during the pandemic, podcast hosts Cameron Walt and Jay Parkin kept the show alive with several “Home Edition” video episodes hosted on YouTube.

Episode 33: Building Our American Dream

Air Date: August 21, 2020

In August, Andy Powers returned to tell the story behind the development of Taylor’s new American Dream Series. Andy shares the inspiration that drove us to create this trio of guitars, describing how Taylor sought to craft a new series with a distinctly bold, seasoned personality — as he says, a personality “like a strong cup of black coffee.”

Écouter tous les podcasts

En mai, nous avons lancé la série avec un épisode spécial dans lequel nous avons accueilli Andy Powers, qui a rejoint l’émission depuis son atelier, chez lui, et a abordé le fait de s’adapter à une nouvelle normalité et la création depuis son domicile.

Coy Bowles, connu pour son œuvre guitaristique avec le groupe Zac Brown Band, a narré des anecdotes en lien avec sa vie et sa carrière, tandis que Bob Taylor a renchéri en nous faisant part de ses réflexions et de ses histoires.

Nous avons également échangé avec Kevin Bacon, qui joue sur Taylor depuis longtemps et nous a parlé de composition musicale en parallèle avec sa carrière d’acteur. Il y a également évoqué son organisme caritatif, Six Degrees, qui demande aux stars hollywoodiennes de soutenir les communautés dans le besoin. Rob Magargal, expert en fabrication, a aussi fait une apparition pour parler d’entretien de la guitare au cours de la quarantaine, et du moyen d’entretenir la bonne forme des vieux instruments.

Andy était à nouveau de retour quelques semaines plus tard, rejoint cette fois-ci par Bob Taylor lors d’un podcast vidéo à l’usine et ce, pour parler du design de notre nouvelle guitare GT. Les deux hommes ont abordé les raisons faisant des dimensions uniques de la GT une guitare aussi spécifiquement attrayante, la manière dont le nouveau barrage C-Class d’Andy est né et le raisonnement derrière l’emploi d’Urban Ash pour cette guitare. 

Vous pouvez retrouver le podcast From the Factory sur taylorguitars.com, ou l’écouter et vous y abonner sur Apple Podcasts, Spotify, Google Play ou Stitcher.

Faire de la musique, ensemble

Parmi toutes les épreuves imposées par la pandémie aux communautés du monde entier, la plus difficile à surmonter a peut-être été ce sentiment prolongé de déconnexion. Ici, chez Taylor, nos usines et nos bureaux ont fermé, et nous avons contemplé la paralysie du secteur de la musique, les salles, studios, sociétés de production et personnel de scène ayant perdu toute source de subsistance en quasiment une nuit. Toutefois, des choses intéressantes sont survenues ; les musiciens ont continué de faire de la musique, même lorsque des kilomètres les séparaient des autres membres de leur groupe ou de leur public. Les artistes ont commencé à enregistrer de nouveaux morceaux et à se produire en concerts pour un public en direct dans le monde entier grâce aux réseaux sociaux et aux services de streaming, le tout dans un effort partagé pour rétablir les liens musicaux qui relient les gens et donnent une voix à nos luttes.

Pour l’équipe Taylor et notre immense famille d’artistes, ainsi que pour de nombreux autres musiciens, rester connectés signifie faire de la musique. C’est l’idée sous-jacente de l’initiative « I Know What Love Is », une chanson originale doublée d’un projet philanthropique qui permettra de recueillir de l’argent pour soutenir les membres du secteur de la musique dont l’art et la carrière ont été mis entre parenthèses par la pandémie. Conçue par Jay Parkin, de l’équipe Marketing de Taylor (podcast From the FactoryTaylor Primetime), la chanson sera mise à la disposition du public sur des plateformes de streaming telles que Spotify et iTunes.

Keith Goodwin (816e, AD27e), chanteur, guitariste et compositeur du groupe de folk indie Good Old War, a écrit la mélodie et les paroles de la chanson. Keith et Jay ont collaboré avec Gabriel O’Brien, producteur et ingé son, pour mixer et masteriser le squelette original du morceau ; cependant, après avoir entendu le produit fini, ils décidèrent qu’il y manquait quelque chose. Endossant son rôle de producteur, Jay se rendit compte que la chanson pourrait être encore plus imposante. 

« Nous visions une cible du style “Hey Jude” rencontre “We Are the World”, explique Jay, et le morceau en lui-même sonnait bien. Mais il devait encore et toujours évoquer le soutien aux musiciens et le rassemblement des gens autour du même but, et nous avons réalisé qu’il devait également refléter ce sens de la communauté. »

Pour ce faire, Jay et Keith ont fait jouer leurs relations dans le secteur de la musique afin de recruter des dizaines d’artistes Taylor pour ce projet, qu’il s’agisse d’amateurs, de guitaristes du dimanche, de groupes de tournée ou encore de grands noms de la scène. Chaque artiste a été invité à contribuer à sa propre version d’une partie de la chanson, qui évoquait quelque chose pour lui. Cela compliqua bien évidemment le travail de Gabriel, et le mixage du morceau devint une tâche herculéenne impliquant l’entremêlement harmonieux des voix, parties de guitare et d’autres sonorités envoyées par des artistes du monde entier. Jason MrazKT TunstallChris ConleyAlana Springsteen et de nombreux autres artistes ont contribué avec enthousiasme, réagissant au message de solidarité inspirant de la chanson parmi la communauté musicale pendant une époque de grande nécessité. Comprenant plus de 200 pistes, « I Know What Love Is » est un hommage à la communauté, aux relations et au pouvoir de la musique.

Tous les bénéfices liés au morceau seront reversés à MusiCares, un organisme fondé par la National Academy of Recording Arts and Sciences, afin d’offrir des ressources aux artistes, musiciens de studio, équipes, producteurs, compositeurs, salles de concert, étudiants en musique et famille en périodes de besoin.

Vous pourrez entendre la chanson aboutie très bientôt, et pas seulement sous sa forme originale : nous avons décidé de proposer les fichiers audio bruts au public afin qu’il puisse les remixer et les réimaginer, et nous avons hâte d’entendre de quelle manière votre communauté transformera ce morceau et s’appuiera sur son message. D’ici là, suivez-nous sur les réseaux sociaux pour voir nos mises à jour !

Histoires liées

Volume 97 . 2020 Édition 2

Nouvelles d'artistes, Publications et plus encore

Guitares Custom pour Finneas et Billie Eilish; Linda Perry parle de sa Taylor Custom Grand Pacific; Résumé des publications sur les guitares; Sessions Taylor Acoustic; Vidéos d'artistes; Extraits du Podcast d’usine.

Lire cet article

Volume 98 . 2020 Édition 3

Demandez à Bob : Touche en eucalyptus

Touches en eucalyptus, sillets en Micarta, humidification des étuis, et Bob sait-il encore fabriquer une guitare ?

Lire cet article

Volume 97 . 2020 Édition 2

Harmonie en trois parties

Nos efforts innovants pour préserver l'avenir de l'ébène, du koa et des arbres urbains révèlent trois approches profondément différentes. Cependant, toutes sont liées par notre engagement à améliorer les écosystèmes locaux et les communautés qui en dépendent.

Lire cet article

Échos

Nouvelles d’artistes, Publications et plus encore

Défiler vers le bas

Guitares Custom pour Finneas et Billie Eilish; Linda Perry parle de sa Taylor Custom Grand Pacific; Résumé des publications sur les guitares; Sessions Taylor Acoustic; Vidéos d'artistes; Extraits du Podcast d’usine.

Les Histoires Taylor: Linda Perry

L’année dernière, dans le Wood & Steel (Rubrique Échos, Vol. 94), nous avions fait un article à propos de l’auteure-compositrice-interprète, productrice de plusieurs disques de platine et militante Linda Perry, dont le CV musical à succès comprend entre autres la réussite avec le groupe 4 Non Blondes, suivi de l’écriture, de la production et de la collaboration avec certains des plus grands noms de la musique pop, notamment Christina Aguilera, P! nk, Alicia Keys, Britney Spears, Gwen Stefani et Adele. Perry’s musical Midas touch a produit une série remarquable de joyaux pop au fil des ans; vous pouvez entendre quelques passages essentiels sur la playlist Spotify que nous avons compilée.

Comme nous l’avons partagé dans la rubrique Échos l’année dernière, Perry avait découvert nos guitares Grand Pacific en travaillant avec l’auteur-compositeur / producteur / et guitariste David Saw (517e) sur un projet d’enregistrement avec Dolly Parton. Après avoir soumis nos modèles en acajou Builder’s Edition 517 et en palissandre Builder’s Edition 717 à une comparaison approfondie de bancs d’essai, Perry a privilégié la 717e (avec une table sunburst), et elle est devenue son acoustique de référence, qu’elle a jouée en direct lors de plusieurs apparitions avec Parton. 

La playlist de Linda Perry

En conversation un jour avec Tim Godwin, notre directeur des relations avec les artistes, Perry a demandé si Taylor lui ferait une version personnalisée de sa 717e avec un système électro différent, inspiré de la guitare acoustique/électrique (une Martin D-18e) réputée pour avoir été jouée par Kurt Cobain lors du concert MTV Unplugged de Nirvana. (La guitare avait été équipée de micros électriques et comportait des boutons de tonalité montés à l’avant, comme sur une guitare électrique Solidbody.) Tim a transmis la demande à Andy Powers, qui a accepté d’en faire une. Les caractéristiques personnalisées incluent un micro manche conçu par Andy et monté sur la rosace, ainsi que notre micro ES2 derrière le sillet du chevalet. David Judd de notre équipe de développement produit a assemblé et bobiné les micros et configuré l’électronique pour permettre aux deux micros différents de fonctionner dans le même circuit. Il a également installé les boutons de réglage du volume et de tonalité montés sur la table d’harmonie. Pour finir, les initiales de Perry ont été incrustées dans le pickguard.

L’histoire Taylor de Linda

L’interprétation acoustique de “Beautiful”

Au salon Winter NAMM 2020 en janvier dernier, Godwin et Jay Parkin de notre équipe marketing ont rencontré Perry, qui a eu la gentillesse de s’asseoir avec eux et de partager son histoire Taylor, de montrer sa nouvelle Grand Pacific Custom et d’effectuer une interprétation acoustique de son hit “Beautiful”, enregistré à l’origine par Christina Aguilera.

Au-delà de sa motivation créative en tant que musicienne et productrice, Perry est également passionnée par son soutien et son apport de ressources pour les artistes, ce qu’elle fait avec la maison de disques/ maison d’édition / société de production qu’elle a cofondée, We Are Hear. Perry consacre également son énergie à un éventail de causes caritatives, notamment MusiCares et CORE (Community Organized Relief Effort), fondée par Sean Penn. Elle a été activement impliquée avec ces deux organisations ces derniers mois pour soutenir le soulagement face au COVID-19 parmi les membres de la communauté musicale de Los Angeles et de ses alentours.

Appelez le simplement FINNEAS

Si vous avez accordé la moindre attention à la musique pop au cours de ces dernières années, vous avez entendu parler de Billie Eilish qui récemment, a raflé toutes les récompenses de la musique grâce à la force de son dernier album, When We All Fall Asleep, Where Do We Go? Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que le co-auteur et producteur d’Eilish était son frère, Finneas O’Connell, qui a comme surnom professionnel FINNEAS.

Créateur inné, né de parents musiciens, Finneas joue et écrit des chansons depuis son adolescence. Son groupe a joué le Warped Tour en 2015, et son premier single solo, «New Girl», a été rendu public en 2016. Lui et Billie avaient enregistré à la maison pendant des années avant que ses chansons soient publiées et mettent le monde de la musique en feu, et depuis lors, Finneas a gagné sa part de distinctions pour ses compositions et sa production de hits. Il se produit également régulièrement aux côtés de sa sœur, gérant les parties guitares et claviers. 

Taylor s’est connecté pour la première fois avec Finneas l’année dernière via Aron Forbes, un guitariste, producteur et auteur-compositeur qui a collaboré avec Billie et Finneas avec les groupes pop Halsey, BANKS, Donna Missal, One Direction et d’autres. À la fin de l’année dernière, Eilish a été nominée en tant que lauréate spéciale lors de l’inauguration des Apple Music Awards, et elle et Finneas ont été invités à jouer un intime morceau acoustique au Steve Jobs Theater au début du mois de décembre dans le cadre des festivités.

Avant l’événement, le directeur des relations artistes chez Taylor, Tim Godwin, et le réputé gourou de la guitare, Terry Myers, ont envoyé à Finneas plusieurs guitares Grand Pacific pour les essayer, y compris des versions avec différentes options de micros pour évaluer sa tonalité acoustique amplifiée préférée. Finneas est tombé amoureux de la Builder’s Edition 517 en acajou (table sunburst) et a opté pour un système électronique Baggs.

Myers a travaillé avec Finneas et son technicien guitare, Trevor Jackson, pour configurer les guitares en fonction de ses préférences de jeu, ce qui comprenait de la monter avec des cordes de calibres plus light (11s), une configuration que Myers dit plus courante parmi les guitaristes. La guitare a été beaucoup jouée sur scène pendant la représentation, vous pouvez le voir en ligne.

Peu de temps après, Finneas a demandé si nous pouvions lui faire une Grand Pacific Custom tout blanche pour jouer sur scène lors de sa première sortie solo, Blood Harmony, qui présente l’ensemble de ses compositions, avec son style vocal doux et agile. La guitare, une 517e Custom, présente un corps blanc arctique, tout comme le manche et le placage de tête, une finition Silent Satin, un filet en Sapele et une électronique Custom. Elle a fière allure sous les projecteurs, sur scène, en particulier avec l’éclat de sa finition blanche.

Nous avons également fabriqué une guitare Custom pour Billie. Le modèle de base était une 322e 12-Frets, tout en acajou. Les options Custom incluent une finition tout en noir satiné, un filet noir, une électronique Baggs et des illustrations Custom sérigraphiées sur la tête. Billie possède également une Taylor Academy 12-N, cordes nylon.

Bien que la pandémie du coronavirus ait forcé le report de la tournée de Billie, elle et Finneas ont profité de leur temps libre, pour travailler ensemble sur de nouveaux projets et diffuser des extraits de leur musique depuis leur maison, pendant le confinement. Vous pouvez trouver plus de vidéos sur le compte Finneas’s Instagram account, et écouter partout sa musique sur les plateformes de streaming.

Résumé des publications

« L’un des points majeurs du barrage V-Class est qu’il permet une gamme beaucoup plus large de guitares…. Beaucoup de ces différentes personnalités que nous intégrons dans les instruments sont significativement plus différentes qu’elles ne l’auraient été par le passé. »

Réflexions d’Andy Powers sur la collection Builder’s Edition dans une interview avec Guitar.com et Guitar Magazine

Alors qu’Andy Powers prône les vertus du barrage V-Class en tant que nouvelle fondation passionnante pour la conception des guitares acoustiques depuis ses débuts en 2018, notre collection Builder’s Edition récemment complétée comprend désormais neuf modèles distinctifs, tenant cette promesse audacieuse dans un cadre remarquablement tangible. Avec quatre nouveaux modèles ayant rejoint la famille début 2020 – la Builder’s Edition 324ce, la Builder’s Edition 12-cordes 652ce, la Builder’s Edition 912ce et la Builder’s Edition 816ce – les journalistes de la presse musicale ont sauté sur ces opportunités pour faire des bancs d’essai de ces guitares et découvrir leurs personnalités musicales uniques. Voici quelques faits marquants de ce qu’ils avaient à dire.

« L’avenir de Taylor Guitars est entre de bonnes mains.»

En janvier, Guitar.com, site Web & publication imprimée britannique, ainsi que Guitar Magazine ont publié de nombreux articles qui comprenaient des articles sur les Builder’s Edition 324ce et Builder’s Edition 816ce (voir ci-dessous le commentaire de Michael Watts sur cette dernière), ainsi qu’un article perspicace sur Andy Powers de l’éditorialiste en chef Chris Vinnicombe (qui a écrit la citation ci-dessus). Vinnicombe qui, au cours des deux dernières années, avait fait la chronique sur les débuts du barrage V-Class et de la Grand Pacific, a effectué une seconde visite à l’atelier d’Andy à Carlsbad, en Californie, où les deux ont discuté du processus d’Andy pour donner vie aux Builder’s Edition. Aussi déterminé qu’Andy peut l’être en discutant des nuances techniques d’un design particulier, il a révélé l’essence plus simple de son approche créative.

« Malgré sa profonde compréhension de l’anatomie et de la science des instruments de musique, le plaisir et l’accessibilité sont toujours au premier plan de l’esprit de Powers», écrit Vinnicombe. « Plus que toutes mes attentes», insiste-t-il. « la question est: est-ce qu’une guitare est agréable à jouer ? C’est finalement ce à quoi cela se résume, non? »

Vinnicombe observe également comment les talents d’Andy, associés aux ressources de fabrication de Taylor, permettent une conception véritablement poussée.

“Une partie de ce qui rend Powers unique n’est pas seulement sa capacité à traduire les dessins de son carnet de notes en instruments pleinement réalisés”, explique Vinnicombe. « C’est la capacité évolutive de ses conceptions, son aptitude à travailler avec l’équipe d’ingénieurs de Taylor pour concevoir des méthodes et même de nouveaux outils afin de les produire en nombre significatif, et la manière dont ses idées créent une plate-forme pour de nouvelles innovations ».

Builder’s Edition 324ce

Parmi notre gamme de guitares Builder’s Edition 2020, aucune n’a reçu plus de commentaires dithyrambiques que la Builder’s Edition 324ce. Notre nouvelle Grand Auditorium est conçue avec des bois de frêne Urban Ash, sources récoltées de façon responsable, ces bois sont récupérés à partir d’arbres qui doivent être retirés des zones municipales du sud de la Californie. Ce modèle présente un niveau de finition raffinée qui fait de cette guitare un rêve à jouer et est associée à une nouvelle saveur tonale qui a déclenché de la part des auteurs des chants de louanges.

Builder’s Edition 324ce

Pour commencer, Paul Riario de Guitar World a qualifié la Builder’s Edition 324ce de « guitare qui dégage une pure élégance » et a salué sa synthèse, son luxe et son style traditionnel, qui plairont aux musiciens pros. En ce qui concerne le son d’ Urban Ash, Riario a eu beaucoup de réflexions:

“Cela rappelle le bon acajou qui rayonne des aigus crépitants et des basses profondes, mais sa force sonore est qu’il sert consciencieusement des médiums chauds, doux et clairs”, dit-il. « Que vous jouiez fort ou doucement, on reste dans ce registre du médium, et sa voix mélodieuse est si détaillée que je me suis parfois retrouvé penché au-dessus de la rosace pour écouter sous différents angles, parce que je ne pouvais pas croire qu’une acoustique puisse sonner aussi bien en trois dimensions. C’est un son véritablement de qualité studio, j’oserais dire que même un micro bon marché aurait du mal à rendre le son mauvais. “

Bien sûr, la philosophie des Builder’s Edition consiste également à optimiser le confort de jeu pour donner aux guitaristes un enchainement musical aussi fluide que possible. Des critiques comme Christian Seaman d’American Songwriter ont répondu positivement à l’aspect ergonomique de la 324ce Builder’s Edition, notant que la forme du corps, le repose-bras (armrest) et le pan coupé biseauté permettent une expérience de jeu vraiment sans aspérité :

“C’est une guitare incroyablement confortable à jouer, assistée par toutes les facettes de sa construction”, écrit Seaman. “Le profil du corps augmente la facilité d’accès à tout le potentiel de la guitare, sa finition Silent Satin accompagne le guitariste et permet une sensation fluide et toujours parfaite, et bien sûr le manche Taylor convient à de nombreuses mains, petites ou grandes.”

Builder’s Edition 652ce

Cette toute nouvelle 12-cordes incarne la philosophie avant-gardiste de Taylor dans pratiquement tous les aspects de sa conception, depuis le pan coupé biseauté et le repose-bras jusqu’à la configuration des cordes à octaves inversées qui donne à la guitare un son clair et concentré. Les journalistes ont été généreux en éloge, applaudissant son confort de jeu et son profil de ton unique dans l’arène des 12 cordes. Intervenant sur Peghead Nation, Teja Gerken a parlé de la configuration à cordes inversées et de la facilité de jeu:

“Comme les autres Grand Concert 12 cordes Taylor que nous avons essayées, le Builder’s Edition 652ce WHB est incroyablement facile à jouer; vos doigts pourraient ne pas croire qu’ils jouent une 12-cordes », détaille Gerken. « Jouée acoustiquement, la guitare a un son brillant et affirmé. Le montage des cordes inversé est différent d’une configuration standard, la note fondamentale de chaque paire de cordes étant plus présente que la corde d’octave… »

D’autres commentateurs se sont concentrés sur la sensation fluide et presque électrique de cette 652ce, de la forme compacte du corps, de la configuration 12-frettes qui rapproche le chevalet de l’épicentre de la vibration sonore de la table, et du profil élégant du pan coupé biseauté. Art Thompson de Guitar Player a apprécié son manche élancé notant que les guitaristes trouveront facile d’explorer toute les possibilités sonores de la guitare:

“La facilité de jeu est impressionnante, grâce à un manche en acajou avec un profil équilibré et fin qui se tient magnifiquement dans la main, et une touche en ébène avec des bords arrondis, des frettes parfaitement calibrées et une action suffisamment basse sans que les cordes ne frisent “, écrit Thompson. « Je déteste dire des choses comme « garantie pour vous convaincre », mais le 652ce se joue si bien qu’elle peut faire sauter toutes les idées préconçues que les acoustiques 12-cordes gênèrent habituellement. Mais pas celle-ci, elle apparait si fluide et facile à jouer. “

Nathaniel Murphy joue la Builder’s Edition 652ce.

Builder’s Edition 912ce

La beauté de cette Builder’ s Edition a été un succès auprès des journalistes et des artistes. Le corps Grand Concert livre à nouveau ici une réponse douce et une sensation intime, complétée par le son chaud et riche du bois de lutherie en palissandre indien massif et de l’épicéa de Sitka. Le barrage V-Class, que nous avions initialement lancé dans la collection Builder’s Edition, reste le moteur musical finement réglé de ces guitares, et des journalistes comme Art Thompson continuent à exposer les avantages musicaux de notre système de barrage intérieur:

«La 912ce Builder’s Edition sonne parfaitement dans toutes les positions, et le sustain est merveilleux», dit-il. “Cela fait partie de ce que le barrage V-Class apporte, y compris un son exceptionnellement bien équilibré et ce sustain abondant. Jouez un accord et écoutez son uniformité tout le long de la touche. Les fréquences ne sautent pas ou ne révèlent aucun pic, même lorsque vous attaquez plus fort. Au contraire, ils se fondent dans des tons vifs et riches qui respirent en réponse à la dynamique de jeu. “

D’autres publications sur la 912ce ont mentionné sa sensation de jeu rapide et sa réponse tonale robuste, comme le précise Teja Gerken de Peghead Nation:

«Non seulement elle est commode à jouer, mais elle facilite également le jeu en haut du manche et les techniques rapides comme sur une guitare électrique», dit-il. «Le son de la guitare est enraciné dans la voix de la Grand Concert Taylor en palissandre: un son équilibré, riche et plus large que ce qu’on pourrait attendre d’un petit corps de guitare. La Builder’s Edition 912ce est un bel instrument pour les arpèges, et avec sa merveilleuse clarté sur tout le diapason, elle fera également un excellent choix pour l’accompagnement et la guitare solo, en particulier dans un cadre amplifié. “

Builder’s Edition Jam Session
Les guitaristes nominés aux Grammy Awards, Gil Parris (Builder’s Edition 912ce) et Bernie Williams (Builder’s Edition 816ce) jouent une reprise du classique «Summertime».

Builder’s Edition 816ce

Cela nous amène à l’innovation la plus radicale de notre gamme Builder’s Edition: la Builder’s Edition 816ce, une Grand Symphony électro-acoustique dotée d’un nouveau pan coupé Soundport, avec un orifice et d’autres finitions équilibrées. En examinant cette 816ce pour Guitar.com, Michael Watts se penche sur l’histoire et la fonction d’une deuxième ouverture sonore dans les guitares acoustiques avant de partager ses réflexions sur la façon dont ce choix fonctionne sur cette Taylor si particulière:

“L’instrument prend vie, avec une voix immédiatement ouverte et symphonique, ce qui nous donne l’impression d’être entourés par le son”, explique Watts. «L’ accordage en DADGAD et l’utilisation d’un médiator celluloïd de calibre moyen sur cette 816ce augmentent encore les performances, donnant aux aigus un éclat soyeux tout le long de la touche, tout en musclant les basses et les bas-médiums.»

Avec toute la collection Builder’s Edition maintenant disponible dans les magasins du monde entier, nous sommes ravis de penser aux nouvelles avenues musicales que les adeptes de Taylor vont certainement illuminer prochainement.

Présentation des sessions acoustiques Taylor

Il y a quelque chose de merveilleusement pur autour d’un guitariste, d’une guitare acoustique, et d’un microphone. Avec Taylor Acoustic Sessions, nous essayons de capturer la magie d’une performance acoustique intime, en nous rapprochant et en contactant des nouveaux venus captivants ainsi que des artistes de renom. Notre famille d’artistes s’étend à travers le monde et à travers les genres, et nous sommes ravis d’apporter pour la première fois ces portraits musicaux intimes dans ce Wood & Steel.

Cet épisode comprend trois sessions live que nous avons tournées au NAMM Show 2020.

Mimi Fox Knows What Love Is

La sorcière du jazz Mimi Fox s’éclate sur les guitares Taylor depuis des années. Elle aime particulièrement sa Builder’s Edition K14ce en Koa et en épicéa torréfié. (« C’est chaud mais pas trop chaud, c’est brillant mais pas trop brillant; elle atteint parfaitement ce qu’elle veut», dit-elle.) Elle met la guitare à l’épreuve avec cette interprétation de « You Don’t Know What Love Is» lors de la sortie de son dernier album acoustique This Bird Still Flies, mettant en valeur le son vibrant et contemporain de la guitare dans son style virtuose qui lui est propre.

Sae Banjoya apporte la lumière

L’auteur-compositeur-interprète Sae Banjoya a voyagé du Japon jusqu’en Californie pour jouer au NAMM et apporte sa voix passionnée à cette performance pétillante de «Koko Ni Aru Hikari». Dans cette session, Sae joue une Builder’s Edition 324ce, notre nouvelle Grand Auditorium fabriquée à partir de frêne urbain (Urban Ash), source responsable de bois.

Shane Hall guide le chemin

Avec son style acoustique audacieux et sa voix forte et soul, Shane Hall fait des vagues en tant qu’auteur-compositeur-interprète bluesy et guitariste sur Taylor. Ici, il interprète sa chanson «Lighthouse» avec une Builder’s Edition 324ce.

Le podcast Taylor’s From the Factory se rend à Nashville

Quelle est la guitare préférée de Bob Taylor? Comment Taylor s’approvisionne en bois de lutherie? Qu’est-ce que ça fait de gérer un lieu majeur dans l’une des villes les plus musicales du monde ?

Le podcast Taylor’s From the Factory répond à ces questions et à bien d’autres, avec des interviews d’experts de l’usine Taylor, d’artistes, d’ingénieurs du son, de producteurs, de promoteurs et plus encore. Avec nos propres hôtes Cameron Walt et Jay Parkin, nous sondons les esprits les plus branchés de l’industrie de la musique pour des échanges animés et de bonnes discussions de guitare à l’ancienne. Nous partagerons des démos de guitare et des performances d’artistes, ainsi que des conversations engageantes avec les voix les plus importantes chez Taylor Guitars.

Pour aider au lancement de cette édition numérique de ce Wood & Steel, nous sommes ravis de vous offrir notre tout premier podcast vidéo, et mieux encore, il s’agit d’un triple long métrage enregistré à Nashville à l’époque des Americana Awards de l’année dernière. Cameron et Jay explorent trois aspects différents de l’art musical: l’écriture de chansons, avec le faiseur de sons Marty Dodson; production, avec le producteur nominé et récompensé  David Huff; et l’ingénierie en studio, avec l’équipe des célèbres studios Southern Ground. Détendez-vous, profitez de la discussion et abonnez-vous à notre podcast From the Factory sur les Apple Podcasts, Spotify, Stitcher ou Google Play.

Nashville Friends Part 1: Marty Dodson

Air Date: May 13, 2020
Voir la vidéo

Marty Dodson, auteur-compositeur et fondateur du collectif musical SongTown, n’est pas étranger au monde Taylor, faisant partie de notre famille d’artistes depuis des années. Pour cet épisode, Marty partage des histoires sur sa carrière en tant qu’auteur-compositeur, y compris le temps qu’il a mis pour planter un clou dans le mur à la maison pour accrocher le disque d’or qu’il était déterminé à gagner. Marty révèle également des informations sur le processus d’écriture et les parties qui composent une bonne chanson.

Nashville Friends Part 2: David Huff

Air Date: May 22, 2020
Voir la vidéo

Producteur et batteur a Nashville, David Huff s’assoit avec Cameron et Jay pour discuter de l’influence musicale de son père sur sa vie et partager des histoires sur sa carrière de producteur dans l’un des bastions de la musique américaine.

Southern Ground Nashville

Air Date: May 22, 2020
Voir la vidéo

Southern Ground est un célèbre studio d’enregistrement à Nashville, au Tennessee, et possède un impressionnant catalogue, y compris des albums de Dwight Yoakam, Kacey Musgraves, Zac Brown, les Foo Fighters, Neil Young et de nombreux autres artistes de classe mondiale. Cameron et Jay discutent avec l’équipe du studio de leur matériel, de leur approche de l’enregistrement et de l’histoire de leur vénérable établissement.

Écouter tous les podcasts

McFly Hails the Heroes

Dans le monde de la musique, des artistes de tous genres se sont exprimés pour partager leur soutien et leur gratitude pour les efforts des travailleurs en première ligne, des premiers intervenants et des soignants à la suite de la pandémie de coronavirus. Le groupe de pop-punk britannique McFly a rejoint le chœur, et a monté une performance inspirante de leur chanson «All About You» à travers les barrières de la distance et de l’isolement dans chacune de leurs maisons respectives. Tous les bénéfices de la chanson pour le reste de l’année iront au UK National Health Service, qui se bat pour garder la nation en bonne santé et se remettre du COVID-19. Le groupe n’est qu’un parmi un nombre croissant d’artistes utilisant leurs voix pour diffuser la positivité et la créativité pendant cette période sans précédent et stressante pour tous, les auteurs-compositeurs et les groupes utilisant un éventail d’outils numériques pour apporter de la musique aux fans depuis chez eux.

Pour cet enregistrement, McFly a rassemblé (virtuellement) tout le gang, y compris les membres de la famille et même les animaux de compagnie, avec quelques fidèles GS Mini. Avec un montage vidéo intelligent et un message impressionnant pour soutenir les personnes mettant leur vie en danger pour protéger notre santé, la performance de McFly nous rend fiers de les avoir dans la famille d’artistes Taylor.

Brian Collins Shines a Little Love

Ajoutant à la liste des artistes qui font de leur mieux pour diffuser des messages de soutien et de solidarité en ce moment, le compositeur acoustique américain émouvant et virtuose Brian Collins a dirigé un groupe de plus de 60 musiciens, chanteurs et autres artistes dans une nouvelle version de sa chanson «Shine a little love.” Découpé à partir de séquences filmées dans des sous-sols, des salons et lors de petit-déjeuner à travers le pays, l’ interprétation de Brian nous demande de nous supporter mutuellement le plus positivement possible tout en pratiquant la distanciation sociale.

[Brian Collins photo credit: Annette McNamara]